Quand Paléo crève de chaud, Paléo danse

FestivalLa canicule n’a pas empêché les premières vagues de visiteurs de venir guincher devant une nouvelle Grande Scène maousse et les Cowboys Fringants.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quand les premières semelles l’ont écrasée, l’herbe était déjà jaune et craquante. Mardi à 16h, l’ouverture des portes avait plus que jamais des allures de western en technicolor, quand les colons s’enfonçaient par grappes sur les terres arides de l’Ouest américain. Remplacez les stetsons par des chapeaux rigolos (rouges), les calibres par des besaces, les boots par des schlaps avec ou sans chaussettes, évacuez les serpents à sonnettes et plantez une (très) grande scène au milieu du décor: Paléo 2019 n’attendait qu’un coup d’harmonica pour ondoyer sous les vagues de canicule et le pas de ses 35'000 visiteurs. Pour ajouter à la métaphore, ce furent les Cowboys Fringants qui se chargèrent d’allumer les feux, s’il était possible de faire monter un peu plus la température au cœur d’un après-midi de fournaise. Pas de guimbarde mais un accordéon, un violon, des guitares acoustiques et un phénoménal capital de sympathie pour le premier groupe à inaugurer la nouvelle infrastructure sonore, représentant le plus fameux de la smala québécoise invitée de cette édition.

Les fans retrouvaient chez les sept musiciens leur art consommé du bastringue festif et bordélique, en tout cas de quoi mettre le souk sur la terre rase de l’Asse et, par effet de masse, permettre une éphémère mais bienvenue ventilation pour les spectateurs aux abords. Les moins fans applaudissaient au minimum l’exploit de secouer ainsi un festival dès son entame, avec un breuvage musical entre The Offspring et Soldat Louis, en tout cas très efficace en potentiel énergétique.

Plus tôt et plus subtilement, la Romande Billie Bird avait inauguré sous le Club Tent cette 44e édition pas sold out, là aussi une nouveauté – Paléo 2019 doit encore trouver deux ou trois mille spectateurs pour remplir son samedi et son dimanche. Effet de la chaleur ou de l’inertie économique ambiante, les vendeurs au marché noir étaient moins nombreux et moins motivés aux abords du festival – bientôt les soldes? Pas de quoi secouer Daniel Rossellat, qui arborait une casquette de la même couleur et des mêmes carreaux que sa chemise.

Sur le terrain, en revanche, complet ce mardi soir, l’attente et la curiosité étaient réelles pour les artistes attendus au fil des six lieues de live. On se déplaçait en masse pour applaudir au Détour l’Australienne multi-instrumentiste Tash Sultana, avant l’événement sonore et visuel de Christine and the Queens – qui, elle, ferait passer le vrai test technique à cette Grande Scène magistrale.

Créé: 23.07.2019, 22h23

Changements au programme

Nyon, plaine de l’Asse

Mercredi 24 juil: Flavien Berger remplace Therapie Taxi.
Jeudi 26: LIFE remplace Fontaines D.C.

Articles en relation

Une nouvelle Grande Scène pour les artistes

Plateau Le site majeur de l'open air a été transformé pour accueillir des spectacles d'envergure. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.