L’ouragan Sokolov

CritiqueLe pianiste russe attire comme personne. Mais le culte voué à cette figure a dépassé mardi la réelle valeur de ses prestations.

Le pianiste Grigory Sokolov.

Le pianiste Grigory Sokolov. Image: Capture d'écran Youtube

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le must à Verbier? Un récital de Grigory Sokolov. A chaque édition, le pianiste russe attire comme personne d’autre mélomanes et collègues (András Schiff, Daniil Trifonov, Mischa Maisky, Jesús López Cobos…). Il arrive, cependant, que le culte qu’on voue à cette figure mystérieuse dépasse largement la réelle valeur de ses prestations. Cela a été le cas mardi, lors de son passage à l’Eglise.

Que retient-on du récital? Son opération de concassage et de remodelage extrême qui a pris forme dans les deux œuvres juvéniles de Schumann mises au programme – l’Arabesque op.18 et la Phantasie op.17. On se souviendra des phrasés déconstruits, des accents placés de manière inattendue, d’un discours segmenté jusqu’à désarçonner. Et d’une abondance à peine supportable de «fortissimi» aussi.

La deuxième partie a esquissé l’apaisement avec les Deux Nocturnes op. 32 de Chopin. Mais la Sonate N°2 op.35 du même compositeur a relancé l’ouragan, avec notamment une «Marche funèbre» excessivement saccadée. Voilà de quoi douter, alors. Demeure le mythe: les six bis du pianiste l’attestent.

Créé: 27.07.2016, 18h00

Rocco Zacheo, rubrique Culture

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Nouvelle épidémie en Chine
Plus...