Une nouvelle Grande Scène pour les artistes

PlateauLe site majeur de l'open air a été transformé pour accueillir des spectacles d'envergure.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À coup sûr, les milliers de spectateurs de l’Asse se sont rendu compte de l’arrivée des deux nouveaux écrans géants sur le site de la Grande Scène. Ils sont presque trois fois plus grands que l’année dernière, passant de 27 m2 à 70 m2. Ce changement en trahit un autre beaucoup moins visible. L’entier de la scène a été remplacé. La structure, plus large et plus profonde, est neuve. Pour le public, la vision sur le concert promet d’être améliorée, de même que le son. «Il nous faudra une période de rodage, mais nous pourrons mieux distribuer le son sur le public», souligne Nick Sandoz, responsable technique des scènes de Paléo.

La nouvelle installation construite spécialement pour Paléo permettra surtout au festival d’accueillir des spectacles de plus grande envergure. «L’infrastructure technique est faite pour cela», insiste Nick Sandoz. Il faut dire que les artistes imposent de plus en plus d’exigences dans ce domaine. «C’est la course à l’armement, image le responsable. Tous veulent se démarquer grâce à des effets uniques.» Et pas seulement les stars internationales. Patrick Bruel arrivera par exemple avec un écran semi-transparent qui laisse passer la lumière. Parmi les exceptions, Nick Sandoz cite Sting. «Il y a quelques années, il a regardé le matériel dont nous disposions et il s’en est contenté.» Une aubaine pour l’équipe technique.

Car le matériel des artistes arrive par camions juste à côté de la Grande Scène. «Lenny Kravitz est venu avec neuf semi-remorques, se souvient Dan Hauri, le coordinateur du lieu. C’est la réalité du marché.» Les installations n’étaient plus adaptées et l’an dernier, les équipes ont été mises sous pressions. «L’édition 2018 a été un enfer, ajoute Dan Hauri. Nous ne pouvions pas continuer comme ça.» Des bénévoles ont travaillé jusqu’à 27 heures d’affilée.

Désormais, la Grande Scène a doublé le nombre de ses quais de chargement en passant de deux à quatre. Un effet sensible. «Lundi soir, nous avons mis 19 minutes à décharger les trois semi-remorques du groupe Twenty One Pilots, raconte Dan Hauri. Auparavant, il nous en aurait fallu 90. Et nous allons gagner autant de temps quand il faudra recharger le matériel dans les camions.»

Le staff attitré à la structure s’est aussi étoffé cette année. Ils sont désormais 61 bénévoles à œuvrer sur le site, contre 53 courageux lors de l’édition 2018. Cette équipe a l’habitude de vivre d’ailleurs sur son lieu de travail. Sous le plateau, un vrai village existe. Des dizaines de hamacs sont accrochés à l’échafaudage. Certains ont tendu des toiles pour se créer une petite chambre, se cachant de la luminosité ambiante pour faire une sieste durant leur pause et pour préserver un peu d’intimité.

Mik Clavet est l’un d’eux. Mardi en fin d’après-midi, il prenait la mesure du changement. Présentateur emblématique de la Grande Scène, le Québécois se réjouissait d’inaugurer la nouvelle structure: «C’est un peu plus de stress, car je n’y ai pas encore mes marques. Heureusement, ce sont les Cowboys qui ouvriront les feux. Ils sont de chez moi et ça me rassure.»

Créé: 23.07.2019, 21h24

Fiche technique

La nouvelle Grande Scène, comme la précédente, est louée par Paléo. Le festival a toutefois collaboré étroitement avec la société suisse alémanique Nüssli. Pour se mettre à l’abri des mauvaises surprises, le montage de l’infrastructure a débuté avec une semaine d’avance par rapport au calendrier habituel. Elle n’était donc pas la dernière structure à être construite sur le terrain, comme d’habitude.




22,5

mètres, c’est la largeur du plateau de concert (18 m en 2018). Sa profondeur est de 23 m (21 m) et sa hauteur est stable (22 m).

215


tonnes, c’est le poids de la nouvelle Grande Scène. Le plancher pèse à lui seul 90 tonnes, alors que le toit en fait 65. Aux 215 tonnes, il faut encore ajouter 100 tonnes de lest en béton qui assure une meilleure stabilité à la structure.

61


personnes composent le staff dédié à la Grande Scène. C’est 8 de plus qu’en 2018. Dans cette équipe, ce sont les techniciens plateau qui sont les plus nombreux. Ils sont 47.

1000


m2 de loges attendent les artistes (500 m2 en 2018). Les équipes des artistes sont de plus en plus importantes. Lors du concert de Robbie Williams en 2015, son équipe comptait par exemple 100 personnes qu’il a fallu accueillir.

Articles en relation

Paléo n’a plus le monopole de l’été

L’éditorial Plus...

Paléo met le paquet pour ses 2% de billets invendus

Nyon Pour la première depuis plus de dix ans, le festival n’aura pas vendu l’entier de ses billets à son ouverture. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.