Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La musique, ce vaccin universel qui console

La musique répare et console, mais elle alimente aussi la mémoire épisodique, à travers laquelle on retrouve des souvenirs précis.

Comment se fait-il que la musique puisse devenir un remède à l’anxiété et à la douleur?

Quel rôle joue le rythme d’une musique, son tempo, dans les phénomènes d’apaisement des anxiétés?

Une «Suite pour violoncelle» de Bach, par exemple, peut consoler un jour et plonger l’auditeur dans un état de profonde tristesse le lendemain. Comment s’explique cette dualité?

La musique peut aussi intervenir sur d’autres états d’âme, à travers, par exemple, les souvenirs qu’elle ravive.

Quelles sont les fréquences sonores les plus propices au bien être?

La musique peut-elle être une thérapie à elle seule face aux maux de l’âme?

Les neurosciences ont fait des pas de géant ces derniers vingt ans. Quels sont les plus spectaculaires?

Et quels sont les grands chantiers qui vont occuper la recherche?

Tout cela donne raison à Nietzsche lorsqu’il affirmait que «la vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil».