Passer au contenu principal

Quand MHD «ambiance» Paléo, la variété devient afro

Il y avait foule jeudi devant les Arches, un public très jeune même, agglutiné devant la scène jusqu'à perdre connaissance.

Le rappeur MHD, vedette de l'afro trap à la française, jeudi à Paléo sur la scène des Arches.
Le rappeur MHD, vedette de l'afro trap à la française, jeudi à Paléo sur la scène des Arches.
Georges Cabrera

A tête reposée, que retient-t-on de la soirée du jeudi? Qu'il y eut deux temps, deux moments nettement séparés. Passé Tryo et Vianney, passé la chanson aigrelette et les bons sentiments, vint Jamiroquai. Set enlevé, groove funk de bon aloi: Paléo s'est mis à bouger. Puis se fût le tour de MHD.

Afro trap en guise de bannière, le jeune loup du rap français, la vedette de ces jeunes, a balancé son truc à faire se trémousser les moribonds. Côté scène, MHD et sa clique, deux choristes, un guitariste, un claviériste et un DJ, «ambiancent» la soirée à grand renfort de basses pulsées et d'injonction à danser. Côté public, les premiers rangs serrés s'écrasent contre les barrières. Problème: il y a là des très jeunes fans, certains perdent connaissance et le service de sécurité les évacue. On espère que rien de grave ne soit arrivé.

Sans colère, ni folie

Et MHD? Celui-là connaît son public, et assiste, bien embêté, aux souffrances des premiers rangs. «S'il vous plaît, il y a des enfants devant. Tout ira bien.» Des enfants. Désormais, le rap intéresse aussi les enfants. Le rap de MHD, celui de Vald encore, le rap des jeunes artistes d'aujourd'hui, a définitivement coupé les ponts avec son canal historique, son attache avec les communautés de quartier, pour toucher un large auditoire. L'enfant, l'ado, l'étudiant, ils y sont tous, y compris les plus âgés.

«Je suis choqué, choqué d'ambiance. L'ambiance est lourde. Je pourrais durer dix heures.» Pourtant, si la foule en veut, et danse, et chante, ce n'est pas le délire non plus. MHD y est pour quelque chose: l'artiste a soigné ses gimmicks, ses rimes funs - ou tristes -, soigné les effets. Mais quid du jeu de scène? Où est la rage des rappeurs d'avant, la colère, l'urgence, la folie? MHD, pur produit d'une musique entrée dans l'ère de la variété, fait du show sans choquer, sans déranger.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.