Un laboratoire redonnera vie aux archives du Montreux Jazz Festival

RenensL’EPFL et l’ECAL préparent une installation qui plongera littéralement le public dans des milliers d’heures de concert.

L’installation pourra accueillir jusqu'à 20 personnes, plongées en plein concert par un grand écran, 32 haut-parleurs et des parois latérales interactives.

L’installation pourra accueillir jusqu'à 20 personnes, plongées en plein concert par un grand écran, 32 haut-parleurs et des parois latérales interactives. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l’automne naîtra une boîte à souvenirs inédite. Fruit des travaux de l’EPFL + ECAL Lab, du Metamedia Center et du laboratoire ALICE, le Montreux Jazz Heritage Lab2 proposera une véritable immersion dans les milliers d’heures d’enregistrements du célèbre festival. «L’expérience du concert original, c’est l’ambiance générée par plusieurs milliers de personnes, une atmosphère particulière, et ça, on ne peut pas le recréer, pose Nicolas Henchoz, responsable du projet pour l’EPFL + ECAL Lab. Il faut donc créer une autre expérience complémentaire, pas simplement appuyer sur le bouton Replay.»

Concrètement, l’installation pourra accueillir une vingtaine de personnes face à un écran spécialement conçu pour donner vie aux vidéos. Sur les côtés, des parois composées de miroirs, mais aussi de LED, permettront le reflet des images et le défilement d’informations. Le dispositif sera proposé au public à partir du mois de novembre au sein du Montreux Jazz Café, sur la place Cosandey de l’EPFL.

«Une expérience spatiale et sociale qui donnera à l’utilisateur l’impression de faire partie du spectacle»

«Il s’agit d’une expérience spatiale et sociale qui donnera à l’utilisateur l’impression de faire partie du spectacle», annonce Nicolas Henchoz. Les visiteurs pourront ainsi piocher dans l’incroyable collection d’archives du festival, tout simplement la première bibliothèque audiovisuelle à être inscrite au registre Mémoire du monde de l’Unesco. Plusieurs milliers d’heures d’enregistrements, dont la numérisation et la restauration viennent de s’achever après huit années de travaux. Ce sont ainsi 44 000 morceaux qui seront mis à disposition via un écran tactile et son système intuitif.

Acoustique différenciée

Au sein du Lab2, l’accent a également – et évidemment – été mis sur le son, orchestré en 3D et diffusé par 32 haut-parleurs. L’acoustique des différentes salles du festival a été recréée, toujours dans le but de plonger le spectateur au cœur de l’action. Le sol doit également être finalisé pour optimiser l’expérience.

«Claude Nobs a toujours eu l’objectif d’être à la pointe de la technologie, aussi bien audio que vidéo. Le festival enregistre par exemple en HD depuis 1991», souligne Alain Dufaux, directeur opérationnel du Metamedia Center. Une qualité qui profite aujourd’hui à ceux qui veulent rembobiner l’histoire de l’événement.

Plus qu’un aboutissement, ce Lab2 reste pensé comme une plate-forme évolutive. Le dispositif ainsi que son utilisation bougeront à l’avenir, préviennent déjà les responsables. A noter que cette seconde mouture constitue déjà le prolongement d’une première installation, moins poussée mais tout de même primée au Prix du design suisse, en 2013.

Créé: 05.07.2016, 08h04

Articles en relation

Quand Prince mit Montreux au centre du monde

50 ans de Montreux Jazz Festival En 2007, l’annonce surprise du concert de la pop star connut un écho planétaire. Une soirée de légende. Plus...

Charles Lloyd, du 1er au 50e de Montreux

Festival En préconcert souvenir jeudi soir au Casino, le saxophoniste américain vient inaugurer le festival, qui ouvre officiellement demain. Rencontre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Jeanne Calment est bien la doyenne de l'humanité
Plus...