«Kudu», l'union magique des cuivres

DanseAntigel a permis la rencontre d'Erik Truffaz, accompagné de son quartet, et de la compagnie de danse sud-africaine du chorégraphe Gregory Maqoma mardi soir au BFM. Une merveille!

Erik Truffaz, accompagné de son quartet, a rencontré la compagnie de danse sud-africaine du chorégraphe Gregory Maqoma mardi soir au BFM.

Erik Truffaz, accompagné de son quartet, a rencontré la compagnie de danse sud-africaine du chorégraphe Gregory Maqoma mardi soir au BFM. Image: P.Z.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Erik Truffaz, on le sait, n'a pas peur des voyages artistiques. Il l'a démontré brillamment une nouvelle fois mardi soir au BFM. Avec les musiciens habituels qui composent son quartet – Marcello Giuliani, Marc Erbetta et Benoît Corboz – le trompettiste virtuose a soutenu, guidé, accompagné magistralement «Kudu», prestation de la compagnie Gregory Maqoma Vuyani dance theater.

Durant plus d'une heure, quelle débauche prodigieuse d'énergie et de puissance, de rigueur et d'innovation dans le mouvement des corps et l'accord avec la musique! La formation du chorégraphe Gregory Maqoma, fine fleur de la nouvelle génération d'artistes en Afrique du Sud, explore avec «Kudu »le ballet des oiseaux à aigrette, les joyeuses danses tribales, le culte des ancêtres figurés par une longue trompe sonore taillée dans une corne de gazelle, la traque du fauve à l'affût.

Neuf danseurs, trois femmes et six hommes, qui de leurs corps éblouissants ont fait étinceler une union tout à coup magique entre cuivres et cuivre. (TDG)

Créé: 04.02.2015, 12h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...