Passer au contenu principal

Un Johnny raide du bassin

Disque surprise «De l’amour» tire sur les racines rockabilly de l’idole. La bonne idée se dilue dans une production mal inspirée et trop sage.

Johnny, toujours sur la route du rock(abilly), mais sans accélérations excessives…
Johnny, toujours sur la route du rock(abilly), mais sans accélérations excessives…
AFP

Sur un tempo de contrebasse, Johnny revient. Rockabilly, le renard de 72 ans! Joli coup. On ne s’attendait pas à un hommage à sa jeunesse, tout comme on n’avait pas anticipé ce nouvel album. Annoncé à la surprise de ses fans le mois passé, ce 50e effort studio (!) paraît une année après le convenu (mais fort rentable) Rester vivant , grassouillette variété rock produite par l’Américain Don Was. De l’amour, la ruade 2015 du parrain français, a été enregistré en dix jours à Los Angeles. Mais son compositeur et producteur vient du pays du yé-yé et se nomme Yodelice. C’est là qu’est l’os, dirait Bourvil, à peu près autant rockabilly dans La grande vadrouille que le musicien susnommé. Mais reprenons.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.