Henry-Louis de La Grange est décédé à Lonay

ClassiqueLe musicologue et biographe de Gustav Mahler est décédé à l’âge de 92 ans.

Henri-Louis de La Grange.

Henri-Louis de La Grange. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’énorme biographie de Gustav Mahler, parue chez Fayard, c’était lui: Henry-Louis de La Grange est décédé vendredi à Lonay (VD), mais cela faisait plus de 50 ans qu’il avait un pied-à-terre à Saint-Sulpice (VD). Figure incontournable du Paris intellectuel d’après-guerre (il y est né en 1924), et surtout de la musicologie pour avoir consacré sa carrière à étudier la vie et l’œuvre de Mahler, Henry-Louis de La Grange était un personnage haut en couleur, d’une impeccable distinction et d’une courtoisie délicieuse.

Entre 2010 et 2011, à l’occasion des 150 ans de Mahler et du centenaire de sa mort, le musicologue avait activement participé aux commémorations données à Lausanne par la Haute Ecole de Musique, le Sinfonietta et la Cinémathèque. Il nous avait reçus à l’époque dans son appartement pour parler de sa longue vie et de sa découverte de la musique de Mahler: «Je suis arrivé à New York le 22 décembre 1945, racontait-il, et le lendemain, j’assistais déjà à un concert au Carnegie Hall. Bruno Walter, l’unique disciple de Mahler, y dirigeait le Philharmonique de New York dans la 9e Symphonie. Ce fut un choc total et une fascination. Cette musique a suscité en moi une curiosité sans limites. Je voulais comprendre pourquoi elle était ce qu’elle est.»

Au fil des années, il a constitué une documentation gigantesque, accessible à la Médiathèque musicale Mahler à Paris, qu’il a fondée avec son partenaire Maurice Fleuret. Tant qu’il l’a pu, il a poursuivi ses recherches pour mieux comprendre ce géant musical. Le chef d’orchestre Wilson Hermanto, qui avait dirigé la 1re Symphonie avec le Sinfonietta en 2010, est resté proche de lui jusqu’à la fin: «Il a fait une chute en été 2015 à Toblach – la résidence d’été de Mahler au Tyrol italien – et, depuis, il n’avait plus toute sa tête.» Son assistante Sibylle Werner, à New York, publiera ses derniers travaux.

(TDG)

Créé: 30.01.2017, 12h13

Articles en relation

Mahler sublimé par l’image

Ciné-concert Produit par un Orchestre de chambre de Genève en grande forme, «Wunderhorn» a trouvé à l'écran son plus bel atout Plus...

Quand les Lieder de Mahler épousent l’image

Ciné-concert L’Orchestre de chambre de Genève présente «Wunderhorn», projet intriguant mêlant musique et cinéma. Plus...

Un Gustav Mahler qui craquelle

Verbier Festival Le chef d'orchstre Zubin Mehta a livré une vision sans réel engagement de la «Symphonie N°2» Plus...

L’invention musicale, de Mahler à Zappa

Saison de concerts Stockhausen, Ferneyhough ainsi que quatre créations sont également au menu de l’Ensemble Contrechamps. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arabie saoudite: l'affaire Khashoggi
Plus...