Grandeur et décadence des nuits festives de La Bâtie

Electronique Comme à son habitude, le festival organise de sympathiques sauteries avec DJ. Visite samedi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Durant le festival de La Bâtie, la salle communale de Plainpalais est un réceptacle charmant, vers lequel convergent toutes sortes d’intentions. A l’heure de l’apéro, l’on cause culture et spectacle vivant. Passé minuit, les libations dérivent doucement vers des propos plus dilués, voire charnels. C’était samedi dernier encore. Et le week-end précédent déjà, en attendant le finale samedi prochain.

Les nuits de La Bâtie: on les attend, elles déçoivent pourtant, on en discute, toujours, entre gens avertis. «Mais vous foutez quoi? Allez draguer, nom de…!» Le Monsieur tout saoul ne cherchait pas la bagarre. Plus sûrement constatait-il le pli par trop cérébral que prenait la soirée. Comme s’il fallait retrouver l’esprit d’antan, le mouvement impérieux, total, de la bacchanale. Mais la débauche, on la voudrait qu’on ne la trouverait pas.

Pourtant, il y avait encore de quoi faire ce samedi-là, à l’occasion d’une soirée «Meteo» concoctée par un expert en choses dansantes, le journaliste français Witold Langlois. Techno, disco, dub step, hip-hop, tout y est, même la jungle ancienne. Et ces messieurs dames se trémoussent sur Smack my Bitch Up de Prodigy. L’éclectisme est de mise, dans la petite salle attenante à la grande. Contrairement aux éditions précédentes, le festival se contente d’un recoin du bâtiment en guise de piste de danse. Ici, une fanfare ne rentrerait pas, ni un match au loto. C’est presque un débarras. Qui convient cependant très bien à l’usage qu’on en fait la nuit: plus intimiste, plus chaleureux, et bas de plafond, il suffit de 50 personnes pour que l’ambiance prenne. Et le son est fort bon. Voilà comme un petit night-club, à part des gens qui discutent à l’extérieur. Le confinement possède ses avantages.

Curieux, d’ailleurs: devant les platines, tour à tour de Witold, Moesha 13, Aamourocean, Violeta West et Flagalova, ce sont les plus jeunes qui savourent la musique. Tandis que les plus vieux discutent dehors encore et toujours…

Combien de fois, combien de fêtes, la salle communale de Plainpalais a-t-elle accueilli? Tant de Bâtie déjà! Sans compter les party de l’association 360, également le festival Tous Ecrans, désormais Voix de Fête aussi. Cependant, on est bien loin des folles années du Satori, il y a vingt ans de cela. Du temps où une ribambelle d’artistes alternos animaient chaque parcelle des lieux. La nuit, à La Bâtie, on y passe encore, pour voir comment va le monde. Bonjour, bonsoir… Rien d’inouï ne s’est produit. Alors on rentre.

(TDG)

Créé: 10.09.2017, 17h39

Articles en relation

Magic & Naked, une douce fleur de pop née au bout du lac

Musique Adopté par la grande famille du néo-psychédélisme genevois, le jeune quatuor livre un savoureux 2e album, «Human Expression» et joue à La Bâtie. Plus...

Jouir sans peine du bruit, la recette de Thurston Moore

La Bâtie Lundi à l'Alhambra, le leader de Sonic Youth faisait rougir les amplis en oubliant de prendre des risques. Plus...

John Cale à La Bâtie, la plus violente des caresses

Critique Tout casser, tout refaire, au risque de déplaire: ainsi va l'ancien du Velvet Underground. Retour sur son concert à l'Alhambra Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...