Passer au contenu principal

Flèche Love, guerre et paix dans les chairs de la pop

Amina Cadelli de son vrai nom, chanteuse et musicienne électronique genevoise, livre son premier album, «Naga Part.1»

Flèche Love à la scène, Amina Cadelli à la ville
Flèche Love à la scène, Amina Cadelli à la ville
Nicolas Schopfer

Cet album n’est pas facile. Ni à entendre, ni à comprendre. Est-ce le prix à payer pour découvrir une démarche originale? Certainement! Et l’on y retournera, encore et encore, pour écouter ce cri, ces mélopées, éminemment personnelles. «Naga Part. 1» – a valeur de révolte individuelle, de prise de position. Féministe, égalitariste, écologiste, pile dans l’air du temps, ainsi va Flèche Love. Elle s’interroge également sur les besoins du corps, plus que sur les nécessités de la société qui l’entoure. Elle brasse le tout avec une bonne dose de spiritualité recomposée. Où se côtoie une conception toute personnelle du chamanisme, une forme d’identité berbère aussi bien qu’un Orient de fantasmes clairs-obscurs, entre autres.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.