Passer au contenu principal

e-CultureLa Fête de la musique tente d'exister sur internet. Ça commence mal...

Un enregistrement tous les deux jours jusqu'au 21 juin, telle est la proposition des organisateurs.

Souvenir de la fête de la musique 2018, au parc des Bâstions, sur la scène des réformateurs.
Souvenir de la fête de la musique 2018, au parc des Bâstions, sur la scène des réformateurs.
Maurane Di Matteo

«La Fête de la musique s'invite (un peu) chez vous.» Il reste modeste, le titre du communiqué envoyé mardi par la Ville de Genève. Le projet est le suivant: avec une chanson tous les deux jours sur Facebook. l'événement musical entend «garder le lien» avec le public, les musiciens, etc.

Lire également: En juin, la Fête de la musique n'aura pas lieu

C'est qu'il y a du monde sur la Toile. Tellement qu'on ne compte plus les initiatives virtuelles pour faire vivre le monde des arts. Que pouvait y ajouter encore la Fête de la musique? Lorsque les choses se déroulent normalement, que chacun et chacune s'en vient jouer ou écouter en chair et en os, il n'y a rien de plus populaire par Genève, ni de plus rassembleur que cette manifestation ouverte à tous les goûts, toutes les oreilles et tous les musiciens, amateurs ou professionnels, enfants comme adultes: 200 000 personnes par beau temps, trois jours au grand air. Mais la Fête est annulée en raison de la pandémie. «Reportée» disait encore il y a un mois la Ville, qui organise les agapes mélomanes. Cette fois, c'est bien clair et personne ne s'attend à autre chose: aucun report n'est envisagé, ni à la fin de l'été, ni à l'automne.

Premier jet: un clip promotionnel

Reste ce petit sursaut artistique. La proposition vient des programmateurs de la Fête, Alexandra Marinescu et Oumar Franzen. Débuté lundi 4 mai, ce programme numérique se terminera le 21 juin, date du solstice à laquelle est traditionnellement liée la Fête. Concernant les styles représentés, l'éclectisme devrait respecter l'esprit de la Fête, avec des enregistrements classiques, rock, jazz et d'autres domaines musicaux, livrés par les formations du cru dont le quidam aurait pu se délecter en live si le virus n'était passé par ici.

Lire également: Un concert en plein air, vous plaisantez?

Premier jet? Le duo de pianistes Philippe Boaron & Dinu Mihailescu, dans la «Sonate K.381» de Mozart: la vidéo, qualité pro et son au poil, date de 2018 au moins et a tous les atours d'un clip promotionnel. De fait, l'auditeur n'aura droit qu'à un extrait de l'oeuvre - l'allegro en l’occurrence, rondement mené certes. Il n'y a là rien d'original au demeurant, ni de concluant. Pas de quoi justifier pareil projet en ligne en tout cas. Pour dire les choses autrement, n'importe quel internaute peut procéder à une telle publication. Ainsi fait, à raison d'un morceau tous les deux jours, on en aura une vingtaine à la fin. Très modeste, en comparaison de l'ampleur que prend habituellement la Fête de la musique.

La Fête de la musique en ligne sur sa page Facebook

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.