Passer au contenu principal

Ernest Ranglin: la corde sensible de la Jamaïque passe au Montreux Jazz

Le guitariste est de retour avec une tournée d'adieu aux pépites jazz et africaines qui passe par le Club.

Le guitariste jamaïcain était déjà venu à Montreux en 1999.
Le guitariste jamaïcain était déjà venu à Montreux en 1999.
PATRICK MARTIN

Le guitariste jamaïcain Ernest Ranglin fait partie de ces artistes qui ne comptent plus les carrières que leur vie a additionnées… A 84 ans, le musicien n’en réalise pas moins sa tournée d’adieu, emportant un équipage de choix dans son sillage: Tony Allen, le batteur de Fela, l’incroyable chanteur sénégalais Cheikh Lô, devenu si rare ces dernières années, le souffleur Courtney Pine, son fidèle bassiste Ira Coleman et le pianiste Alex Wilson – Monty Alexander aurait pu rester quelques jours de plus à Montreux pour accompagner son complice!

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.