Écouter la Poussière du monde

FestivalMusiques et danses d’ici et d’ailleurs ont rendez-vous dans les yourtes du parc Bernasconi du 9 au 26 mai.

Criollando, trio de musique populaire du nord de l’Argentine, en concert samedi 11 mai dans les yourtes du parc Bernasconi.

Criollando, trio de musique populaire du nord de l’Argentine, en concert samedi 11 mai dans les yourtes du parc Bernasconi. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans le programme, l’adresse officielle donne route du Grand-Lancy, No 8. En vrai, c’est autre chose: quand on pénètre dans le parc Bernasconi, il faut longer les eaux calmes de l’Aire pour déboucher sur une prairie. Cachées en contrebas des maisons, côté jardin, loin des engins, reposent les deux yourtes du Festival Poussière du monde. Un havre de paix, c’est cela. À l’extérieur, on laissera ses chaussures. À l’intérieur, on y trouvera le confort parfumé d’un salon composite. Où l’architecture mongole croise quelques souvenirs du continent indien, tandis que ces coussins parés pour la sieste n’ignorent pas la présence d’un pied de micro parfaitement réglé.

Du Sénégal à l’Argentine

Poussière du monde, un festival, certes. Du genre qui s’étale soir après soir. Quinzième édition cette année, du 9 au 26 mai, finale lors du week-end de Mai au parc. On y verra le trio du joueur sénégalais de harpe luth kora Sankoum Cissokho, ce jeudi 9 mai en ouverture, avec Ibou Ndiaye à la calebasse et au djembé, Ibra Mbaye à la basse. Cet autre trio encore, Damaru, mêlant danse kathak , vièle indienne esraj, didjeridoo et autosampleur. Ivana Hessová, Anežka Hessová, Elena Kubicková et Tomáš Reindl nous viennent de République tchèque. À suivre le 10 mai. Le lendemain, samedi 11 mai, Poussière du monde migre à l’autre bout du monde: Criollando visite le répertoire populaire du nord de l’Argentine. Claire Mével à l’accordéon, Nicolas Canavaggia à la contrebasse, Joseph Pariaud à la guitare et au chant.

Ainsi va l’affiche de ce quinzième Poussière du monde, qui vaut aussi bien que les précédentes: à savoir un choix précieux de musiques et spectacles d’ici et d’ailleurs, témoin d’un va-et-vient constant et riche de tant de rencontres, d’un antipode à l’autre. D’ici, par exemple, on entendra Le Sirop d’la Rue, fameux combo de chanson à texte basé dans la région lémanique (18 mai).

Célébrer les Pannalal’s Puppets

D’ailleurs, encore, on ne saura manquer l’anniversaire des Pannalal’s Puppets. Les Genevois Michel et Tina Perret-Gentil au jeu, voilà quarante-cinq ans de khatputli, les marionnettes à fils du Rajasthan. Voilà aussi le noyau d’origine du Festival Poussière du monde. Fondées en 1973, les Pannalal’s Puppets n’ont eu de cesse de parcourir le monde avec leur «théâtre itinérant». Lequel prend une dimension nouvelle lorsque, en 2001, la compagnie se dote de yourtes. Bois et feutre, tentes démontables: plus qu’une invitation au voyage, l’envie d’une vie sur la route, hors les murs.

15e Festival Poussière du monde Dans les yourtes au parc Bernasconi, du 9 au 26 mai. Concerts et spectacles pour petits et grands. Infos: pannalal.ch

Créé: 08.05.2019, 16h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...