Passer au contenu principal

L’éclosion d’un grand discret

L'univers musical d'Éric Montalbetti s'est dévoilé une première fois à Genève. Présentations réussies

Emmanuel Pahud a crée "Memento Vivere", concerto pour flûte d'Éric Montalbetti
Emmanuel Pahud a crée "Memento Vivere", concerto pour flûte d'Éric Montalbetti
LAURENT GUIRAUD

Il a été, pendant près de deux décennies, un homme fort – mais de l’ombre – au sein de l’Orchestre philharmonique de Radio France. Les professionnels reconnaissaient en lui des qualités solides de directeur artistique. Les plus proches, eux, savaient que l’homme cultivait dans le secret une passion pour la composition. Depuis un certain temps, le Français Éric Montalbetti a décidé de sortir de cette discrétion pour déployer enfin sur les scènes une partie de ses pièces. Mercredi soir, les mélomanes du Victoria Hall ont ainsi pu se familiariser avec l’univers de cette figure frêle et pudique. Son «Memento Vivere», concerto pour flûte présenté en création mondiale par Emmanuel Pahud, aux côtés de l’Orchestre de la Suisse romande et de son chef, Jonathan Nott, a dévoilé une œuvre traversée par un art affiné de l’orchestration et par une richesse harmonique séduisante. En quatre mouvements, un paysage a pris forme, fait pour l’essentiel de longues nappes, fluides et segmentées par des éclats ponctuels. Une texture orchestrale ondoyante, donc, en dialogue riche et souvent virtuose avec l’instrument soliste.

Une page intense, à laquelle s’en sont ajoutées d’autres: une trop rare pièce – «Symphonies d’instruments à vent» d’Igor Stravinsky – qui a paru bien moins fluide dans ses agencements que «Gaspard de la nuit» de Ravel, empoignée avec délicatesse et engagement. Quant au «Boléro» du même compositeur, il a mis en exergue tout le potentiel expressif de l’OSR, dévastateur dans le final. Et a aussi fait jaillir des décalages patents chez les vents, dans les expositions répétées du thème.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.