Passer au contenu principal

Un document secret agite les eaux de l’OSR

Un contrat irrégulier, rédigé par l’ancien directeur général Henk Swinnen à l’attention du chef Jonathan Nott, met en émoi les dirigeants de l’institution musicale.

L’OSR doit confirmer avec un nouveau contrat la venue à sa tête du chef britannique Jonathan Nott.
L’OSR doit confirmer avec un nouveau contrat la venue à sa tête du chef britannique Jonathan Nott.
LAURENT GUIRA

Que s’est-il donc passé pour que l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) se sépare brutalement, le 2 février passé, de son directeur général Henk Swinnen? Plus de trois semaines après cette décision retentissante, le conseil de fondation de l’OSR a décidé de rendre publics les détails d’un divorce qui a surpris mélomanes et observateurs. Selon ce communiqué – qui n’attribue pas clairement un lien de causalité direct entre les faits qu’il mentionne et le départ du directeur général – un document secret, rédigé par Henk Swinnen, est à la base d’un grave différent. Et il aurait, selon toute logique, provoqué la séparation entre les deux parties.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.