Dinos, des mots de rap en profondeur

ConcertDernier phénomène en date du rap francophone, le jeune artiste joue samedi à La Gravière

Dinos, rappeur de Seine-Saint-Denis, plume alerte, verbe haut, conscience éveillée

Dinos, rappeur de Seine-Saint-Denis, plume alerte, verbe haut, conscience éveillée Image: Because

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’esquisse d’une mélodie r’n’b croise la scansion nonchalante caractéristique du rap contemporain. Entre deux, le monde s’ouvre à coups de mots. Si doux en apparence, si lourds en profondeur. «La France ne m’écoute pas, elle me prend pour un X-Men, parce que je suis jeune, libre et coupable». Confession-détestation, c’est «Flashé», titre phare du rappeur français paru au début de cette année. «Ils sont venus nous piller, tout ça au nom du Christianisme. Nos croyances sont pas les nôtres, elles sont justes esclavagistes». Constatation-révolte, c’est «Les pleurs du mal», brûlot dénonçant la politique migratoire de la Ve République. Conclusion de l’auteur: «Si ma pensée profonde avait un intitulé, ça serait: qu’ils aillent tous se faire enculer».

Ainsi soit-il. Dinos, jeune plume de bientôt 25 ans, est ce nouvel incontournable de la scène francophone. À voir sur scène samedi 6 octobre sur la scène de La Gravière. Dinos, Jules Jomby pour l’état civil, naissance au Cameroun, est arrivé en Seine-Saint-Denis à l’âge de quatre ans, a livré sa première mix tape à 17 ans («Thumbs Up» en 2011), avant de signer avec un des plus gros labels du domaine, Dej Jam, pour rejoindre enfin le géant Universal.

Le parcours épate. Mais c’est bien son art du verbe qui le distingue de la masse des vedettes en puissance. Sur les sons minimalistes de ses productions – ici le timbre grésillant du piano à pouce africain sur «Flashé», ou là la guitare aérienne de «Fausses notes» – Dinos déploie des trésors de retenues. Ce ne sont plus tant ces «punchlines» qui ont fait sa réputation première (il signait à raison Dinos Punchlinovic) que des formules ramassées, parcellaires, qui nourrissent son art vocal. Il est un fan de Booba, de Lino du groupe Ärsenik, des rimes non conventionnelles, des assemblages lexicaux décadrés, poussant la grammaire cul par-dessus tête. Mais tout cela au ralenti. Dinos, hier technicien hors pair du micro, a laissé place à un monde d’émotions. «Imany», premier album paru cette année, ouvre à présent sur une tournée. Son passage à La Gravière constitue un événement.

Dinos en concert à La Gravière, sa 6 oct, dès 21 h. Première partie avec Chien Bleu. Infos: lagraviere.ch

Créé: 05.10.2018, 18h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.