Passer au contenu principal

Coldplay fait une nouvelle crise d’adolescence

«A Head Full of Dreams», 7e et possible dernier album du groupe londonien, opte pour une «teenage pop» sans grandes perspectives.

Coldplay, groupe de pop anglais, sort son septième album, «A Head Full of Dreams».
Coldplay, groupe de pop anglais, sort son septième album, «A Head Full of Dreams».
DR

C’est une voix avant tout. Un chant, reconnaissable aux premières inflexions, timbre étouffé, vibrations hautes perchées dans la tête de Chris Martin, leader incontesté du groupe. Cette scansion traînante, caressante pour qui apprécient les roucoulades policées, reste une procédure typiquement britannique. Celle des U2 bien sûr, des Radiohead aussi. De Keane encore, ce combo intimiste dont le grand public a désormais perdu la trace. Toutes figures voisines, dont Coldplay n’a su vraiment se démarquer autrement qu’en livrant, album après album, en près de quinze ans, une mixture harmonique et rythmique de plus en plus carrée, de plus en plus monothématique. Et lisse. Pour ne pas dire racoleuse concernant les dernières sorties du groupe, Viva la Vida or Death and all his Friends (2008), Mylo Xyloto(2011) et Ghost Stories (2014). Quant au dernier effort studio du richissime quatuor (des dizaines de millions de disques vendus à travers le monde occidental), il ne déroge pas à la règle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.