Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Charlotte ne fait plus semblant d’être Gainsbourg

Charlotte Gainsbourg.

Pouvez-vous raconter l’émotion fondamentale qui vous pousse à chanter et, surtout, à monter sur scène?

Vous ne faites plus semblant. Depuis quand et pour quelle raison?

En 2018, votre carrière de musicienne devient, enfin, une carrière de scène à plein temps.

C’est la première fois que vous passez autant de temps sur la route, que vous donnez autant de concerts!

Remettre chaque soir la performance en jeu, c’est un peu comme au théâtre?

Charlotte Gainsbourg n’est donc pas un personnage. Mais qui êtes-vous lorsque vous chantez?

Vous jouez «cachée». Voudriez-vous, un jour, vous présenter à l’avant-scène, dénudée devant le public, faisant front devant la foule?

Le corps peut se cacher. Mais la voix? Comment la trouvez-vous, votre voix?

Au fond, qu’est-ce que vous voulez ou ne voulez pas?

Et si votre musique était un conte, un paysage? Ou plutôt, si votre musique était une autre musique, ce serait quoi? Un requiem, un concerto, une cantate?

Être sur scène avec votre musique, c’est vous raconter?

Et le public de redécouvrir «Lemon Incest». Pour se dire, entre stupeur et ravissement: «Elle a osé.» Cette reprise de Serge Gainsbourg paraît aussi évidente que dérangeante…