Charles Dutoit accusé d’agressions sexuelles

ScandaleQuatre musiciennes et cantatrices ont décidé de révéler les inconduites du chef d'orchestre lausannois

Le chef d'orchestre Charles Dutoit en répétition l'été passé au Festival de Verbier.

Le chef d'orchestre Charles Dutoit en répétition l'été passé au Festival de Verbier. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En 1991, au mois de septembre, à l’abri de témoins et loin des regards indiscrets, la loge de l’Opéra de Los Angeles occupée par le chef d’orchestre Charles Dutoit aurait été le théâtre d’une grave agression sexuelle. «Il m’a poussée contre un mur, décrit aujourd’hui la mezzo-soprano à la retraite Paula Rasmussen, il a plongé ma main dans son pantalon et il a enfoncé sa langue dans ma bouche.» Ce témoignage, livré à l’agence américaine Associated Press (AP), est accompagné par trois autres déclarations de cantatrices et musiciennes qui, à leur tour, disent avoir été victimes d’agressions entre 1985 et 2010.

C’est le cas de la soprano Sylvia McNair, qui soutient que le chef lausannois de 81 ans «a essayé d’avoir une relation» avec elle dans une chambre d’hôtel du Minnesota en mars 1985 après une répétition. Les deux autres plaignantes ont décidé de garder l’anonymat mais portent des allégations similaires. Ainsi, une musicienne de l’Orchestre de Chicago raconte qu’en 2006, lors d’un passage à la tête de la formation, le chef l’avait invitée au restaurant mais qu’il avait décidé par la suite de déplacer l’invitation dans sa chambre, où il l’avait agressée. Enfin, quelques mois plus tard, une cantatrice aurait été confrontée à son tour aux assauts prédateurs du chef alors qu’elle se produisait à Saratoga Springs (État de New York) aux côtés de l’Orchestre de Philadelphie. Quatre ans plus tard, en 2010, elle a subi une nouvelle agression. Ces révélations participent d’une libération de la parole qui, dans le domaine du classique, a provoqué le 4 décembre dernier, le divorce retentissant entre le Metropolitan Opéra de New York et son directeur historique James Levine. Dans le cas de Charles Dutoit, les prémisses du scandale remontent à loin. En 1995 déjà, les inconduites sexuelles du maestro avaient fait l’objet d’un article rédigé par la jeune critique Natasha Gautier, alors âgé de 24 ans. Chargée par le quotidien de Montréal Le Devoir de faire un portrait du chef suisse, elle avait subi ses assauts dans une chambre d’hôtel et avait réussi, comme toutes les plaignantes, à s’enfuir. Plus tard, elle avait consigné son récit dans les colonnes du mensuel canadien L’Actualité.

«Exactions psychologiques»

Relevons encore qu’en 2002, après 25 ans de règne, le chef avait été obligé de quitter, l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) au terme de plusieurs années de conflits avec les musiciens. Peu avant cette démission retentissante, le syndicat des musiciens de l’orchestre avait publié un communiqué faisant état «de très sérieuses plaintes de nombreux musiciens de l’OSM qui ont enduré sans mot dire des années d’exactions psychologiques et verbales.» Ce passé-là sera peut-être au cœur de nouvelles révélations.

En attendant, et dans la foulée des révélations d’Associated Press, plusieurs formations (Royal Philharmonique de Londres, San Francisco Symphony, Orchestre Symphonique de Boston, Orchestre Philharmonique de New York...) ont décidé de suspendre toute collaboration artistique avec le chef. Et sous nos latitudes? Contactée, la direction de l’Orchestre de la Suisse romande, qui a invité à maintes reprises le chef lausannois, ne souhaite pas commenter des faits qui ne concernent pas directement la formation. Elle affirme cependant son souhait de rester vigilante et attentive à toute révélation qui pourrait être faite par des membres de l’OSR.

Contacté à son tour, le chef nous a répondu, à travers son management, avec cette courte déclaration: «Charles Dutoit est en discussion avec un avocat américain et ne peut commenter ce sujet.»

Créé: 22.12.2017, 18h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...