Bastian Baker est un dur à cuire

PortraitLe chanteur vaudois joue vendredi à l’Alhambra. On fait le point: ses ambitions, sa forme, son réseau? Costaud…

Bastian Baker, lors d’un concert en première partie de la Canadienne Shania Twain, au Centre Bell de Montréal en 2018.

Bastian Baker, lors d’un concert en première partie de la Canadienne Shania Twain, au Centre Bell de Montréal en 2018. Image: Adrian Bretscher

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Allô, Bastian? Lundi 7 octobre, 10 heures du matin: la plus populaire des vedettes romandes de la chanson anglophone est aux abonnés absents. En voyage. L’Écosse, paraît-il. Il faut espérer qu’il sera de retour à temps pour son concert: ce vendredi 11 octobre, le beau jeune homme à la voix de tête entêtante a donné rendez-vous à ses fans dans la moiteur de l’Alhambra. Promis, comme sur l’affiche de la tournée, il y aura un salto sur scène. Entre autres cajoleries pop.

L'enfance de l'art

Maintenant, parlons de lui. C’est à la source inépuisable que constitue son agent helvétique, le très recommandable Sébastien Vuignier, patron de l’agence Takk (Amy MacDonald, Queens of The Stone Age, Radiohead, Muse…), que nous avons glané de quoi fourbir le portrait suivant. Portrait de l’homme au travail, il faut le dire d’entrée: dans le genre, Bastian Baker est un dur à cuire, que rien n’arrête. Même pas la critique. Never, oh! boy.

Il est né Bastien Kaltenbacher le 20 mai 1991 à Lausanne. Il a donc 28 ans. Ni trop jeune, ni trop vieux, l’âge idéal pour faire bonne figure sur scène. Plus près de nous, celui qui, un matin se levait en jeune espoir du hockey, se révélait, le soir venu, un sacré numéro lorsque, entre amis, il poussait la chanson avec sa guitare. Et là… Cette copine avait son anniversaire, son papa a fait fortune dans l’immobilier. Ce talent, le Monsieur Patrick Delarive l’a bien aperçu. Qui a décidé d’aider financièrement à son éclosion – et l’aide toujours en sa qualité de coproducteur. C’était l’an 2010. Il se murmurait alors qu’«un jeune de Villeneuve, très prometteur, etc.». Cofondateur du Caprices Festival, Raphael Nanchen devient le manager de Bastien, qui remplace son «e» par un «a». Sébastien Vuignier devient son agent. Feu le patron du Montreux Jazz Festival, Claude Nobs suit avec enthousiasme, lui présentant force monde, dont Shania Twain. Huit ans plus tard, Baker fera les premières parties de la chanteuse canadienne.

Réseautage et marketing

Une année de tournée autour de la planète, seul avec sa guitare devant des milliers de personnes qui ne le connaissent pas… «Je l’ai vu à Montréal: à la fin, la foule chantait. Bastian Baker a eu beaucoup de chance, et il a su l’exploiter, résume Sébastien Vuignier. Ce type est un malade, un grand travailleur. Quand il rencontre quelqu’un, il fait bien le job. Et puis il sait composer des tubes. Une avalanche de tubes!» Foi d’agent, le planning de Baker est surbooké. Le chanteur fait mille trucs, bosse à droite, serre des mains à gauche, joue au Fri-Son, file le soir même à Zurich pour le 15e Film Festival. Réseautage, marketing: essentiel pour une rock star en devenir. La Poste, Swiss, Coca Cola, Cardinal, la marque neuchâteloise de vêtements Heidi.com... Tant d’affaires sont permises pour qui sait y faire.

Baker appartient à ce tout petit cénacle de musiciens suisses capables de s’exporter. Et de jouer des deux côtés de la Sarine. Ça, c’est carrément rare. Baker est également sollicité pour donner des shows privés. Soirées d’entreprises, de gala, le réseau tient à cela, également. Le concert privé, il faudrait en parler un jour: «Même Rihanna, même Dylan en font. C’était tabou il y a vingt ans, aujourd’hui ça ne l’est plus», constate son agent. Et, oui, les cachets sont en général plus élevés que les concerts publics. Mais le moment le plus exaltant, il n’y a pas à dire, reste l’heure des fans. Lorsque Baker enfile son blouson de cuir pour aller saluer son public chéri. «Baker adore ça, et ça se voit. Un concert standard dure une heure et demie. Baker en ferait trois s’il le pouvait.»

Lire également: Bastian Baker vise les étoiles américaines

Faire fortune aux États-Unis

Du plaisir de la scène, et de la scène du showbiz. Sa carrière française peine un peu? Les textes anglophones n’aident pas – les quotas des radios françaises y sont pour quelque chose. Le Brésil, en revanche, lui ouvre grand les bras. Comme la Belgique, et le Japon. Comme la Suisse, bien sûr, principal cœur de cible de l’artiste vaudois. L’Allemagne? Musique d’avenir, l’équipe s’y attelle. «Les artistes suisses, à moins d’avoir l’opportunité d’être signés à l’international, doivent démarcher territoire par territoire.»

Un peu d’activité physique à présent. La forme constitue un atout, Baker vient du sport, en fait toujours beaucoup. La semaine dernière, le chanteur s’est rendu à la Vaudoise aréna, pour s’entraîner avec l’équipe de Philadelphie. Des connaissances, que Baker a rencontrées aux États-Unis. Le chanteur y va régulièrement. Pour faire fortune? «Une vraie stratégie s’est mise en place. Avec sortie d’album, télés et radios locales. Chaque matin, Bastian Baker prend sa guitare pour aller faire sa promotion.» Baker est un costaud, le monde ne lui fait pas peur.

Bastian Baker ve 11 oct., 19 h, Alhambra. Première partie: Stevans. Infos: takk.ch

Créé: 10.10.2019, 15h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...