Basé à Genève, un trio romand séduit l’Asie avec un titre en chinois

MusiqueSophie de Quay and The Waveguards a donné seize concerts en vingt jours.

Après une escale dans le sud de l’Inde, le trio Sophie de Quay and The Waveguards performe sur la terrasse d’un cinq-étoiles de Singapour.

Après une escale dans le sud de l’Inde, le trio Sophie de Quay and The Waveguards performe sur la terrasse d’un cinq-étoiles de Singapour. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les émotions se bousculaient dans son esprit. Lorsqu’elle s’est retrouvée au milieu de ce salon, dans la résidence de l’ambassadeur de Suisse à Singapour, Sophie n’a pas pu empêcher les souvenirs de remonter. Dans une autre vie, la Valaisanne a habité là, pendant cinq ans, avec ses parents, son frère et sa sœur. Son père, Raymond Loretan, était alors représentant de la Confédération dans cette cité-État. «C’est là que j’ai commencé à chanter, à fréquenter les karaokés avec ma maman, là que je rêvais que j’étais Britney Spears», indique-t-elle. Tout sourire.

Ce jour-là, elle a donc le sentiment de revenir un peu à la maison. Accompagnée de Simon et Tim, les deux autres membres du groupe Sophie de Quay and The Waveguards, elle donnait un concert privé devant une cinquantaine de personnes. Une chanson, «Toi, petite sœur», lui a même arraché quelques larmes. «Lors de notre séjour à Singapour, ma maman souhaitait adopter une petite fille. Mais chaque fois qu’elle en parlait, je me mettais à pleurer… Elle n’a donc jamais mis ce projet à exécution. La chanson raconte cette histoire.»

Tournée autoproduite

Singapour n’était qu’une étape dans cette tournée en Asie. Sophie de Quay and The Waveguards ont l’habitude de prendre la route. Depuis deux ans, et avec un premier album prometteur, «Drop The Mask», les trois Romands ont déjà exploré la France, l’Espagne, le Liban, la Roumanie, New York et la… Suisse. Une rencontre, en 2018, a pourtant éveillé une envie, un désir, celui de confronter leur musique à la culture asiatique. Simon est passionné par le Japon. Sophie, elle, a une affection particulière pour la Chine. N’a-t-elle pas appris le mandarin dès son retour en Suisse avec ses parents? Difficile de refréner une telle attraction!

Basé à Genève, le groupe commençait à faire parler de lui. Invité à Paléo, il avait déjà eu le bonheur de chanter au Montreux Jazz Festival. Amie de Patrick Bruel, Sophie avait même été conviée par la star française à la rejoindre sur la scène du Caribana pour un duo. «Un journaliste français qui avait une boîte de production à Hong Kong nous a alors proposé de nous organiser une tournée en Asie, avec Axelle Red et Calogero», raconte la Valaisanne. Le trio bloque des dates au printemps 2019, refuse des propositions de concerts pendant cette même période, pose des vacances auprès de ses employeurs… Mais en décembre dernier, alors que rien de concret ne se dessine, il faut prendre une décision. «Qu’est-ce qu’on fait?» se demandent les musiciens. Le choix est simple: soit ils organisent leur tournée seuls, soit ils repoussent ce voyage à une date ultérieure.

Humanitaire en Inde

«À 1 heure du matin, on a improvisé une séance d’urgence et on a couché toutes nos idées sur une feuille blanche», explique Simon. Chine, Singapour, Hong Kong, Japon… Le voyage se dessine. Le groupe active ses contacts sur place. Organise une soirée pour financer son projet. La Fondation SUISA, Pro Helvetia et le Canton du Valais lui apportent aussi leur soutien. «Cela nous a permis de réunir la somme nécessaire pour partir un mois à quatre, avec notre ingénieur du son», souffle Tim. La date du départ est fixée à la mi-mars. Une autre rencontre offrira pourtant une touche plus humanitaire à ce voyage.

«Lors de Paléo, nous avons fait connaissance avec Philippe de Preux, créateur de la fondation Ciao Kids», raconte Sophie. Sa mission? Améliorer le quotidien des Adivasis, une minorité tribale (10 millions d’âmes, quand même!), à Bangalore, dans le sud de l’Inde. Ex-patron de Bobst, l’homme a invité le trio romand à découvrir son travail sur le terrain. Ce voyage en Inde a laissé des traces: les trois artistes ont décidé de parrainer un enfant. Quatre cents francs par année pour financer l’écolage, le kit scolaire et un repas chaud quotidien. Philippe de Preux leur a aussi demandé de devenir les ambassadeurs de Ciao Kids. Un honneur qu’ils se sont empressés d’accepter.

Sur les montagnes russes de la vie, et un jour après avoir quitté l’Inde, le groupe s’est retrouvé dans un cinq-étoiles de Singapour, sur «la terrasse la plus romantique» de la ville, à donner le premier concert de sa tournée. Ce périple l’a emmené de Hong Kong à Kyoto, de Yokohama à Pékin. Seize concerts en vingt jours dans des clubs ou des lieux insolites. Les trois Romands ont même participé à un Festival de la francophonie à Tokyo. «Nous n’avons jamais fait salle vide», précise Tim.

Tube du répertoire chinois

Le groupe avait cependant une botte secrète: il a adapté, à sa sauce pop, une chanson mythique du répertoire chinois, datant des années 70, et l’a interprétée sur scène. Une initiative qui a fait un carton! «Même les Japonais ont adoré: ils avaient vu notre clip sur YouTube.» Sophie et ses deux compères ont profité de cette tournée pour cultiver leur réseau et rencontrer des labels. Ont-ils l’ambition d’attaquer le marché asiatique? L’idée n’est pas saugrenue. Simon et Tim prennent désormais des cours de mandarin. Et le trio espère retourner très vite dans ce coin de planète.

Pour l’heure, et après trois ans d’une intensité folle, Sophie de Quay and The Waveguards ont besoin de souffler. Si les trois artistes tiennent à partager les souvenirs de cette aventure lors d’un «Back from Asia Tour» qui fera halte dimanche à la Cave des Vollandes, ils pensent déjà à leur deuxième album. Et on peut s’attendre à ce que tous ces moments de vie partagés entre Bangalore et Shenzhen seront, pour eux, une merveilleuse source d’inspiration…

Créé: 23.05.2019, 18h55

«Back from Asia Tour 2019»

Cave des Vollandes, di 26 mai
dès 18 h, www.sophiedequayandthewg.com

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

30 avions de Swiss immobilisés pour des problèmes de moteur
Plus...