Wintershome, des bâtons de ski aux guitares

MusiqueTrois des enfants et deux des neveux de Pirmin Zurbriggen et une amie d'enfance composent une douce folk au pied du Cervin.

Pirmin Zurbriggen Jr, Romaine Müller, Elia Zurbriggen, Maria Zurbriggen, Rebecca Graven et Joël Müller cultivent le look montagnard.

Pirmin Zurbriggen Jr, Romaine Müller, Elia Zurbriggen, Maria Zurbriggen, Rebecca Graven et Joël Müller cultivent le look montagnard. Image: Max Parovsky/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

De son nom à la pochette du premier CD en passant par son histoire, Wintershome ressemble à un parfait produit marketing. À mi-chemin entre le Club des cinq et le Clan des sept de l’auteure jeunesse star de la Bibliothèque Verte, Enid Blyton, ce «groupe des six» né au pied du Cervin est pourtant aussi nature, réel et solide que le caillou mythique qui surplombe Zermatt. Le groupe puise son inspiration dans son proche environnement, mais se garde de parler du végétal le plus central de son histoire: l’arbre généalogique. En effet, trois membres de Wintershome sont les enfants du champion de ski Pirmin Zurbriggen, deux autres ses neveux et la pièce manquante est l’une de leurs voisines.

Wintershome, c’est un nom très bien trouvé (ndlr: au terme d’un brainstorming en 2014 pour remplacer la première tentative peu concluante) pour illustrer leur attachement à leurs racines et à la neige. «On a toujours baigné dans les deux mondes, du ski et de la musique, explique Romaine Müller, qui se charge assez volontiers de la promotion, en plus du chant et de la guitare acoustique. Mais le vrai point de départ du groupe remonte à Noël 2011, quand nos parents nous ont offert une petite table de mixage. On l’a immédiatement emmenée dans notre local au sous-sol du Vernissage (ndlr: la salle de concert du village, là même où le groupe se produira à l’affiche du Zermatt Unplugged le 11 avril)

Dans cette même pièce, il y avait déjà les guitares que Rebecca Graven et Maria Zurbriggen emportaient partout avec elles lors des compétitions de ski. Une cave qui s’est vite transformée en laboratoire de sonorités et d’harmonies. «On n’aime pas beaucoup les étiquettes pour qualifier notre musique, avoue Maria Zurbriggen. Si on parle de folk, alors les gens imaginent que c’est de la youtze traditionnelle. On a appris le yodel avec notre grand-mère. Il y en a quelques notes sur l’album. Mais elles sont arrivées là par hasard!»

Une jolie histoire là encore. Après avoir récolté des fonds via un crowdfunding, Wintershome a passé six semaines à Seattle l’été dernier pour enregistrer son premier disque, Around You I Found You (qui sort le 6 avril), avec le producteur Ryan Hadlock. «On faisait les folles en yodlant sur un canapé pendant que Joël enregistrait sa voix et Ryan nous a surprises, s’amuse Romaine Müller. Il n’avait jamais rien entendu de semblable et a insisté pour en mixer quelques notes sur l’album.» Un disque à la fois doux et enjoué qui fait la part belle aux harmonies des voix de ces six touche-à-tout qui fonctionnent en parfaite démocratie.

«Il n’y a pas de leader et de suiveurs, reprend la brune qui, comme tous les autres membres du groupe, est retournée vivre à Zermatt. Tout le monde compose, propose, donne son avis. L’organisation est plus complexe pour les concerts, puisque tout le monde travaille à côté. Mais nous avons décidé de nous consacrer au band cet été, pour jouer dans un maximum de festivals. La scène, c’est là que Wintershome se sent le mieux.»

Zermatt Unplugged, mercredi 11 avril
La Parenthèse, Nyon, jeudi 26 avril
Caribana, Crans-près-Céligny, jeudi 7 juin
www.wintershome.ch

(TDG)

Créé: 27.03.2018, 11h28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Arrestations dans l'affaire des cinq femmes tabassées
Plus...