Mai au Parc accroche la musique dans les arbres

ReportageUn chanteur aérien, un orchestre migrateur… Ce week-end, le festival a voyagé au grand air

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Accroché à un arbre du parc Bernasconi, une chaise pendue à cinq mètres du sol en guise de perchoir, Jerrycan balance doucement: «I Need a rendez-vous avec vous to feel vivant…» La voix claire du chanteur genevois s’envole entre les branches, poésie délicate reprise en écho par un chœur féminin. Le public soupire d’aise, les sourires s’installent. L’herbe n’a jamais paru aussi tendre que ce vendredi soir pour cette 19e édition de Mai au Parc.

Il est 20 heures. Le petit coin de nature se transforme en jardin des délices, qu’une foule de curieux parcourt sans se presser. On grignote des confiseries indiennes glanées dans le champ au pied de la butte, entre la yourte parfumée et les stands odorants. On sirote une bière servie en haut, devant la villa Bernasconi. Il y a trois scènes en tout, des spectacles de tous acabits, des marionnettes, de la danse flamenca, un manège. Et une expo sous un chapiteau: imaginée par la Cie Les 3 Points de Suspension, Nié Qui Tamola raconte avec loufoquerie l’histoire joyeuse que n’a (hélas) jamais été la colonisation française de l’Afrique. On rit, on réfléchit. Et on remonte sur la butte, pour découvrir un orchestre étonnant. Amplifié par des trompes fixées autour de la scène, Mazalda bricole un métissage chamarré, entre le Maghreb et les Andes, guitare, batterie et synthétiseurs tricotant un groove à faire danser les moribonds.

Minuit déjà. On cherche des punks à chiens, ceux qui donnaient son caractère alternatif au festival il y a dix ans encore, lorsque Mai au Parc trafiquait de la chanson rebelle aux portes de la ville. Il n’y en a plus. La fête a-t-elle viré un brin bobo? Peut-être… Question d’âge, sans doute. Les fêtards d’antan ont désormais des enfants. Lesquels adorent Mai au Parc.  (TDG)

Créé: 31.05.2015, 19h10

Articles en relation

Deux Genevoises aux Prix suisses de théâtre

Distinctions Jeudi à Winterthur s’ouvre la deuxième Rencontre du Théâtre suisse, lors de laquelle l’Office fédéral de la culture décernera ses Prix. Plus...

Quand Shanghai se met à l'heure suisse

Chine Jusqu'à dimanche, la ville la plus peuplée de Chine accueille la SwissWeek China, un événement qui vise à promouvoir la culture et les traditions helvètes. Plus...

La crue de l’Arve remue le Musée d’ethnographie

Culture Par précaution, une soixantaine de pièces exposées au sous-sol ont été déplacées à l’étage. Plus...

La Ville de Lancy entame une législature décisive

Débat public Extension du tram, population, culture: les candidats à l’Exécutif croisent le fer ce soir à la Grange Navazza, à 18 h 30. Plus...

Des checkpoints sont installés dans deux écoles

Genève Une école de commerce et une école de culture générale ont organisé une action jeudi pour sensibiliser à la condition des migrants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Brexit: Theresa May à Bruxelles
Plus...