L’electro dépoussière les sons du MEG

DisquesNouvelle venue dans l’institution, Madeleine Leclair invite les musiciens à revisiter les archives sonores du musée

La «Chambre sonore» du MEG fait entendre les compositions de Julien Perez associées aux images du vidéaste Ange Leccia, dans une scénographie de. Conçue à partir d’archives sonores de terrain, cette bande-son fait désormais l’objet d’un disque.?

La «Chambre sonore» du MEG fait entendre les compositions de Julien Perez associées aux images du vidéaste Ange Leccia, dans une scénographie de. Conçue à partir d’archives sonores de terrain, cette bande-son fait désormais l’objet d’un disque.? Image: MEG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une mine d’or repose dans les entrailles du Musée d’ethnographie. Parole d’ethnomusicologue! Depuis 2011, l’institution genevoise accueille 16 000 heures de musiques traditionnelles. Cylindres de cire, disques microsillons, bandes magnétiques: ce sont les Archives internationales de musique populaires (AIMP), initiées il y a septante ans par Constantin Brailoiu. Aujourd’hui numérisée, leur intégralité est gardée sur des serveurs.

«Ce fonds, comparable à la British Library de Londres ou au Phonogramm Archiv de Berlin, n’est pas le plus grand en termes de quantité, mais l’un des plus accessibles», relève Madeleine Leclair, conservatrice du département Ethnomusicologie du MEG.

L’«ambient» du Niger

Mais ce qui attire en particulier notre attention aujourd’hui, c’est la collection de disques édités par la maison. Deux ou trois sorties annuelles, pour une centaine de publications à ce jour. Comme ce Japon, Gagaku, ensemble Ono publié cet automne: les interprètes appartiennent à l’élite de la musique de cour japonaise. La prise de son, réalisée à l’Alhambra en 2012, se révèle parfaite.

Une surprise toutefois: au même moment paraissent deux autres disques d’un tout autre acabit, inhabituel dans ce cadre muséal. Coédité par le musée en collaboration avec un label du cru, Mental Groove, voici qu’un groupe phare de la scène électronique genevoise s’empare des archives du musée. On connaissait Sinner DC pour ses talents en matière d’ambient planant. Pour l’album MEG CDG, ces as des machines ont travaillé sur un choix de bandes-son en provenance des cinq continents, du Niger à la Roumanie. Tandis qu’un autre album, baptisé Chambre sonore, permet d’écouter les compositions du Français Julien Perez créées pour l’installation du même nom présentée dans l’expo permanente du MEG.

Des musiciens d’aujourd’hui revisitant les archives? Ce projet, inédit, a été lancé par la conservatrice Madeleine Leclair. Nommée au MEG en 2013 après douze ans au Musée du quai Branly à Paris, cette Québécoise a également repris la direction des publications discographiques à Genève. «Le travail de Sinner DC est exemplaire. Voilà des musiciens contemporains qui intègrent du matériel de terrain de manière respectueuse. Plutôt que de s’accaparer des sons, Sinner DC a gardé en tête la nécessité de rendre ces archives accessibles.»

Si l’on reconnaît d’emblée la patte de Sinner DC, d’inspiration krautrock, un violon polonais s’immisce entre les rythmes synthétiques. Et une mélancolie soudaine, différente, voit le jour. Est-ce encore un document de terrain? Plus sûrement une création d’aujourd’hui. «Pareil disque s’adresse au public de Sinner DC, relève Madeleine Leclair, mais aussi aux musiciens soucieux d’établir des ponts avec l’art contemporain.» C'est pointu, certes. Quoique parfaitement comestible pour le plus grand public. Quand bien même l’attrait conceptuel du produit reste prépondérant. A l’ère du numérique tout-puissant, l’entreprise de Madeleine Leclair a opté pour une voie claire, bien que marginale: les disques du MEG, comme ceux des AIMP, jouent la carte de l’objet précieux. Et c’est tant mieux.

Qualité surchoix

Mais pour éditer de beaux enregistrements, encore faut-il en avoir les moyens. Ceux du MEG, financé par la Ville, le permettent heureusement. «Accéder au terrain est une chance. En faire des disques demande cependant une qualité sonore irréprochable.» L’ethnomusicologue devient alors productrice. «J’ai beaucoup de propositions de chercheurs. Qui ne sont, et de loin, pas toujours bien enregistrées…» Et, non, un smartphone ne suffit pas! Audiophile, les AIMP? «C'est leur principale qualité. Chaque publication est également un petit projet de recherche, avec un texte de présentation ad hoc.»

Et Madeleine Leclair ne manque pas d’ambition. Une expo sur l’Amazonie est prévue en mai prochain, qui fera l’inventaire des 500 heures de musiques consacrées à cette région du monde. Sans oublier le disque, bien sûr: «D’autres labels s’intéressent à la publication des archives», s’enthousiasme la conservatrice. Qui conclut: «Actuellement, nous pouvons rentabiliser les coûts de production. Et si profit il y a, le bénéfice est tout de suite réinvesti. Ce n’est pas une entreprise commerciale. Comparables à la musique contemporaine, les ventes ne sont pas énormes. Mais pareilles diffusions permettent de faire entendre des musiques plus rares, voire exceptionnelles.»

Sinner DC «MEG CDG» et Julien Perez, «Chambre sonore», sont publiés tous deux par Mental Groove et le MEG. (TDG)

Créé: 30.11.2015, 19h19

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...