Au Victoria Hall, une déferlante juvénile

ClassiqueLe Concert de l'An des Amis de l'OSR a mis sur un grand piédestal des talents qu'il faudra suivre

La violoncelliste américaine Alisa Weilerstein

La violoncelliste américaine Alisa Weilerstein Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comment fêter le 80e anniversaire des Amis de l’Orchestre de la Suisse romande? En convoquant une certaine jeunesse musicale, talentueuse et précoce, et en donnant au rendez-vous le faste qui sied à ces festivités. Mercredi soir, le Concert de l’An de la vénérable institution a fait défiler au Victoria Hall quelques grandes promesses de demain, dans un décor floréal faisant du pieds à la Russie – le Nouvel-An orthodoxe tombait le même jour. La Russie dans les fleurs, donc, et la Russie dans les notes aussi, avec un programme musical tourné vers Borodine, Tchaïkovski et Khatchatourian. On attendait de voir à l’œuvre le chef vénézuélien Ilyich Rivas, 22 ans seulement; il a confirmé tout le bien qui se dit sur son compte, en livrant une lecture saignante et enlevée – à défaut d’être toujours très claire – du Prince Igor de Borodine. D’une gestique robotique, dépourvue de mouvements ronds, il a éclairé avec maîtrise les atmosphères prégnantes du Capriccio italien op. 45 de Tchaïkovski et celles, folkloriques, de la Suite N° 1 de Spartacus.

On attendait aussi un autre astre montant, la violoncelliste américaine Alisa Weilerstein. La musicienne a fait des Variations sur un thème rococo op.33 de Tchaïkovski un territoire presque délesté de lyrisme, lui préférant des sonorités âpres et râpeuses. Mais la vraie surprise est venue d’un jeune violoniste, inattendu: le Suédois Daniel Lozakovitj. Ses légatos fluides, sa compréhension des oeuvres (Souvenir d’un lieu cher, N°1 Méditation op.42/1 et la Valse-Scherzo op.34 de Thaïkovski), sa musicalité éclatante, nous imposent de retenir son nom. A n’en pas douter, il ira loin. (TDG)

Créé: 14.01.2016, 18h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...