Le Musée Jenisch présente la graveuse française Cécile Reims

EXPOSITION L’artiste a travaillé pour Bellmer, Dalí ou Leonor Fini. Mariée à Fred Deux, elle a aussi développé une importante création personnelle.

L’une des œuvres totale de l’artiste, aujourd’hui âgée de 85?ans.

L’une des œuvres totale de l’artiste, aujourd’hui âgée de 85?ans. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle a commencé par connaître une vie errante. Née à Paris en 1927, Cécile Reims, à qui le Musée Jenisch de Vevey rend aujourd’hui hommage, a passé sa petite enfance en Lituanie, dont sa famille était originaire. Elle ne reviendra qu’à 6 ans en 1933 pour entrer à l’école. Scolarité tragiquement interrompue en 1942. L’adolescente doit fuir avec sa famille juive. Elle se cachera dans les Pyrénées. Cécile passe en 1944 son baccalauréat dans la clandestinité. Elle émigrera dès 1946 en Palestine.

La jeune femme a alors déjà essayé la gravure. Mais l’art lui semble désormais vain. La maladie la fera rentrer, provisoirement croit-elle, en France. Nous sommes en 1948. Elle ne repartira jamais. L’artiste a renoué avec la gravure. Elle a rencontré Fred Deux, un dessinateur, qui deviendra le compagnon de toute une vie. En 1953, elle se met au tissage artisanal. Avec succès. Ses étoffes plairont à la haute couture.

Transpositions

Tout aurait ou s’arrêter là, ou partir dans une autre direction. En 1966, Cécile apprend que l’artiste Hans Bellmer cherche une artisane pour traduire en estampes ses créations. Elle passe un essai pour lui. Et c’est ainsi qu’elle créera, dans l’anonymat, des centaines de gravures signées Bellmer. Il en ira de même pour ses transpositions de Dalí ou de Leonor Fini. Le XVIIIe siècle était plus scrupuleux. Les dessins de Boucher adaptés par des praticiens étaient toujours signés des deux noms…

Cécile Reims, qui utilisera également le burin pour Fred Deux, n’en a pas moins poursuivi sa création personnelle. Parfois totale. Aimant les beaux livres, imprimés à peu d’exemplaires sur de magnifiques papiers, il lui arrive d’en concevoir un intégralement. Texte compris. La femme se révèle ainsi multiple. A côté de celle qui se coule dans des personnalités très diverses existe une Cécile très personnelle, toujours sur la brèche à 85 ans. Aux ouvrages «La Grande Muraille» ou «Forteresse de paille» succédera ainsi, lorsqu’il sera terminé, «L’Elan vital», dont existent déjà certaines planches.

Le don d’un mécène

Pourquoi le Musée Jenisch présente-t-il aujourd’hui Cécile Reims? Très simple. L’institution, qui abrite le Cabinet cantonal des estampes, a reçu, grâce à un mécène, l’œuvre quasi intégral de la Française, dont la création totale se monte aujourd’hui à 1435 pièces. C’était l’occasion de lui consacrer une exposition, répartie sur six salles du rez-de-chaussée, et de publier un catalogue raisonné. Une tâche à laquelle s’est attelée, avec diverses collaborations, la conservatrice Lauren Laz, aujourd’hui démissionnaire.

Sur les cimaises, la part belle a évidement été faite à la créatrice. Entendez par là celle qui assume le dessin commet sa mise en gravure. La présentation n’élude pas le reste pour autant. La gravure de transposition a sa noblesse. Cécile Reims a su mettre son talent au service d’autres, qui se sont un peu approprié le résultat.

Nouvelles présentations

Le musée a par ailleurs renouvelé une partie de la présentation des cabinets à l’étage. L’art contemporain est photo et gravure, avec Balthasar Burkhard et Franz Gertsch. D’autres estampes, de Rembrandt à Corot, s’articulent autour d’un hommage au Veveysan Gérard de Palézieux, récemment disparu nonagénaire. Un choix de dessins anciens et modernes se voit enfin proposé. Il s’agit là d’une carte blanche confiée à Emmanuelle Neukomm.

Pratique

«Cécile Reims», Musée Jenisch, 2, avenue de la Gare, Vevey, jusqu’au 13 janvier 2013. Tél. 021 925 35 20, site www.museejenisch.ch Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. le livre «Cécile Reims, L’œuvre gravé 1945-2011», 328 pages, est coédité par le musée et 5 Continents.

(TDG)

Créé: 28.12.2012, 17h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.