Les métiers d’art carougeois dans tous leurs états

ExpositionTradition séculaire de la Cité sarde, l’artisanat se dévoile à travers des objets très variés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Impossible d’imaginer Carouge sans ses artisans. Dès sa fondation, ils ont été intégrés au plan même de la ville avec la construction d’arcades, caractéristiques de l’architecture carougeoise. Cette tradition des métiers d’art est restée bien vivace à travers les siècles et perdure jusqu’à nos jours, comme le prouve l’exposition Imaginer créer façonner au Musée de Carouge. Ebénistes, stylistes, restaurateurs, graphistes, décorateurs ou photographes du cru y sont à l’honneur.

L’événement est né parallèlement à la rédaction du volume IV/C du Dictionnaire carougeois. L’ouvrage, qui sera verni à la fin de l’exposition, réunit environ 250 notices biographiques d’artisans depuis la création de la ville au XVIIIe siècle jusqu’à aujourd’hui. «Pour l’exposition, nous avons choisi de montrer uniquement des créateurs contemporains, précise la cocommissaire Klara Tuszynski. Ils témoignent de la diversité et la richesse des métiers d’art à Carouge.»

Au fil des verbes

Chaque artisan a été prié de choisir l’une de ses créations pour la montrer au public. Affiches, meubles, vêtements, sacs et luminaires sont regroupés par thématiques, autour de verbes qui s’y réfèrent: briller, exprimer, jouer, fondre, illustrer, se vêtir… «Ils peuvent être pris dans leur sens littéral mais sont aussi évocateurs d’émotions. Le visiteur peut se les approprier à sa manière.»

Chaque verbe ouvre une fenêtre sur un univers, au propre comme au figuré. On constate ainsi la présence très forte des graphistes à Carouge, qui ont souvent investi des lieux délaissés comme le Clos de la Fonderie. On découvre la Cité sarde à travers les dessins de Pierre Wazem. On admire la grande variété de styles et de formes des bijoux créés dans la ville. Et on prête enfin attention au puits de métal installé dans le joli petit jardin du musée.

Pour mettre ces créations dans leur contexte historique, un texte présente l’artisanat carougeois à travers le temps, en suivant le fil de ses échoppes: la construction d’une architecture spécifique, les changements induits par la mécanisation et le rattachement à Genève, la restauration du centre ancien au XXe siècle, les difficultés actuelles à faire tourner une boutique. Quant au visuel de l’exposition, qui accompagne les différentes salles, il évoque de manière abstraite les matériaux utilisés et le dynamisme de la création.

Animations et visites

Seuls sont montrés dans l’exposition des objets terminés. On n’y trouve pas d’outils de travail, de description d’étapes intermédiaires ou de photos d’ateliers, ce qui est un peu dommage. «Nous avons choisi de ne pas présenter le processus de création, explique Klara Tuszynski. Il s’agit d’une invitation à aller à la rencontre de ces artisans, qui ont pour beaucoup pignon sur rue.»

En outre, des animations seront organisées tout au long de la manifestation. Visites d’ateliers, démonstration de marionnettes ou confection d’objets en famille permettront au public de donner vie aux créations présentées… et d’apprécier pleinement tout le travail qu’elles exigent!

«Imaginer créer façonner, les métiers d’art à Carouge» Exposition jusqu’au 11 décembre au Musée de Carouge, place de Sardaigne 2, du ma au di de 14 h à 18 h. Entrée gratuite. Programme des animations: www.carouge.ch, 022 307 93 80.

Créé: 21.09.2016, 18h25

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...