Mathieu Bertholet appelle à sauter dans la «piscine municipale» du Poche

Saison 2018-2019Le théâtre en vieille ville se dote d'une troupe maison, et baptise en conséquence sa nouvelle saison Ensemble.

Les pieds dans l’eau, le «dirlo» dégaine son Ensemble.

Les pieds dans l’eau, le «dirlo» dégaine son Ensemble. Image: SAMUEL RUBIO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et tombe le kimono fleuri, qui dévoile un Mathieu Bertholet en tenue de baignade! Jeudi soir, les orteils barbotant dans une pataugeoire olympique, le «dirlo» aux mollets valaisans annonçait la couleur bleu piscine de sa quatrième saison sur le trône du Poche.

Après Unes, D’eux, Drüüü, voici venir Ensemble, dont la principale nouveauté tient précisément à la création d’une troupe à demeure – faisant, en guise de clin d’œil, une queue de poisson au projet analogue de la nouvelle Comédie, chapeautée par la même Fondation d’art dramatique de Genève.

Aussitôt son chien Nietzsche déposé sur les genoux de l’une de ses recrues, l’orateur énumère les noms de la fière équipe: on y reconnaît ceux des comédiens Rébecca Balestra ou Fred Jacot-Guillarmod, on y salue les nouveaux venus Nadim Ahmed ou Christina Antonarakis. À six – trois garçons, trois filles –, ils se partageront l’ensemble des rôles de la saison, sous la direction de successifs metteur(e)s en scène, dont Anne Bisang, Nathalie Cuenet ou Manon Krüttli.

Piqûre de rappel concernant cette essentielle mission du Poche: offrir «l’expérience de l’écriture contemporaine sans implication expérimentale». Sur près de 250 textes à l’encre encore fraîche, compulsés par le comité de lecture, six ont été retenus au final, de provenances comprenant aussi bien Genève et Lyon que le Québec et l’Ontario. Parce que l’institution se veut à la fois «bio, locale, équitable, éthique et paritaire», les six spectacles interprétés par l’Ensemble d’octobre 2018 à mars 2019 sont dus à égalité à des plumes mâles et femelles.

Si la première moitié – «La Résistance thermale», «La Largeur du bassin», «La Côte d’Azur» – a pour thème commun bassin, chlore et maître nageur, ses éclaboussures à la David Hockney seront contrebalancées en seconde partie de croisière par le rouge sombre des liens du sang et de l’hérédité («Havre», «La Chute des comètes et des cosmonautes», «Le Brasier»).

Mais le théâtre en vieille ville ne présentera pas cette année que des productions «home made». Il recevra pour commencer une proposition de «Duos pluridisciplinaires» fomentée par la 42e Bâtie, avant de s’associer au festival biennal mexicain – oui, mexicain – DramaFest. Dans le cadre d’une invitation à la Suisse, c’est en effet un croisement inédit qui s’effectuera: tandis qu’un metteur en scène de Mexico monte une pièce du Zurichois Lukas Linder, Mathieu Bertholet agence une comédie signée José Manuel Hidalgo, «Sous le signe de Thespis». Fin septembre, les deux spectacles traverseront l’Atlantique main dans la main pour se donner en version originale surtitrée à la rue du Cheval-Blanc.

De même, pour conclure une saison conçue comme «un immense cargo porte-sloops» (en référence aux formes tantôt lourdes et unitaires, tantôt légères et articulées que propose la salle), un hommage sera rendu au printemps au fameux auteur Enzo Cormann et son dessein pharaonique de «L’Histoire mondiale de ton âme». Le menu est aussi riche que le harangueur est performant. Et en plus, les tarifs ont été revus à la baisse.

Le Poche/GVE Programme et billetterie sur www.poche---gve.ch

Créé: 20.05.2018, 11h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Regula Rytz vise le siège d'Ignacio Cassis
Plus...