Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Comment manufacturer «Tartuffe»? Les Fondateurs livrent leurs secrets

Julien Basler, artiste dramatique, et Zoé Cadotsch, artiste plastique, équilibrent leurs constructions.

Julien, vous avez étudié l’art dramatique à Lausanne, Zoé les arts décoratifs à Genève. Votre compagnie vous sert-elle à fusionner vos formations respectives?

Depuis deux ans, vous vous frottez aux textes de Molière, classiques parmi les classiques. Qu’est-ce qui vous a pris?

Vos «Dom Juan» et «Tartuffe» forment-ils les deux volets d’un diptyque?

Aline Papin en Tartuffe, Aurélie Pitrat en Sganarelle, des choix apparemment à contre-emploi...

Cherchez-vous à inventer avec vos acteurs un jeu qui s’équilibre entre improvisation et composition?

La comédie de mœurs vous a toujours intéressés. Que racontent pour vous aujourd’hui l’hypocrisie de Tartuffe et le libertinage de Dom Juan?

De nouveaux Molière à l’horizon?