Passer au contenu principal

Une lune d’acier tend un miroir à la ville

Une sculpture monumentale de l'artiste grison Not Vital vient d'atterrir à Plainpalais.

Steeve Iuncker-Gomez

Elle a posé, mardi, son galbe étincelant sur le vert gazon de la place du Cirque, à Plainpalais. Les flancs de cette lune en acier poli présentent un lustre si pur qu’ils reflètent chaque détail alentour, leur parfaite convexité ne se trouvant altérée que par une série de petites dépressions circulaires. Intitulée «Moon», cette œuvre de 2,90 mètres de diamètre pour une demi-tonne a été imaginée par l’artiste grison Not Vital et produite artisanalement dans son studio en Chine. Elle a été offerte à la Ville de Genève par le Groupe Mirabaud à l’occasion de son bicentenaire.

Expression de la métamorphose continuelle, symbole des rythmes biologiques et du passage du temps, l’astre de la nuit renvoie à une poétique et des croyances séculaires. «Il arrive de tomber de la lune, mais l’offrir est le plus beau cadeau qu’on puisse faire, sourit Not Vital. D’habitude, il est impossible de la toucher. Là, elle est à portée de main de tous.» Le pouvoir d’attraction de la sphère métallique se vérifie sans délai: sa rotondité invite voluptueusement au toucher et sa surface miroitante aimante le regard, qui s’y plonge tel celui de Narcisse dans l’onde.

Un globe comme une psyché

L’artiste attache beaucoup d’importance aux liens qu’entretient la sculpture avec son environnement: «Exposée à l’intérieur, «Moon» a une dimension surréelle. Mais dans la nature, elle peut se perdre, se transformer, absorber des images.» Le sculpteur raconte en avoir placé un exemplaire dans le lac de sa propriété: en été, elle est hors d’atteinte, tandis que les glaces de l’hiver permettent d’y accéder.

À Genève, perspective urbaine, ciel mouvant et passants se contemplent donc dans l’éclat de ce globe comme dans une psyché. Les aristotéliciens expliquaient les taches lunaires par le fait que le satellite, d’une limpidité de miroir, réfléchit le paysage terrestre. En voilà une traduction contemporaine.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.