Passer au contenu principal

Spirou multiplie ses aventures à travers le temps

Le petit groom octogénaire fait l’actu avec autant de dessinateurs que d’albums.

Viré par son journal, Fantasio pense à aller travailler en Allemagne, mais le Spirou d'Emile Bravo l’en dissuade.
Viré par son journal, Fantasio pense à aller travailler en Allemagne, mais le Spirou d'Emile Bravo l’en dissuade.
DUPUIS 2019

Il a beau aller sur ses 81 ans, le petit groom inventé par l’éditeur Jean Dupuis se multiplie à tous crins. Il faut dire que l’aventurier, au contraire de la plupart des héros de BD, n’appartient pas à ceux qui l’ont dessiné, de Rob-Vel à Yoann, en passant évidemment par les maîtres Franquin et Fournier. Aujourd’hui, donc, l’éditeur utilise sa mascotte du journal éponyme dans des projets multiples.

L’un des plus intéressants est sans aucun doute celui d’Émile Bravo, qui remonte dans la genèse de la rencontre de Spirou et du reporter Fantasio. Le troisième tome de cette jeunesse plonge dans les affres de l’occupation nazie où le journaliste est viré pour avoir critiqué l’époque, alors que le groom est menacé d’expulsion de sa chambre. Après avoir monté un théâtre de marionnettes, les deux jeunes hommes découvrent la réalité que vivent les Juifs. Un scénario doux-amer sans concession et un vrai respect de l’univers des futurs héros, avec de multiples références à Hergé aussi.

Dans la série des «Spirou de…», c’est au tour du jeune Allemand Flix de prendre les rênes. Il imagine les deux héros à Berlin-Est, quelques semaines avant la chute du Mur, partis sauver le comte de Champignac enlevé par le sinistre Zantafio, devenu ponte du régime communiste. Une aventure à fond le champignon avec un joli zeste de folie.

Demain sort aussi la réédition en version originale du «Dictateur et du champignon», alors qu’un tome du «Petit Spirou», le 18e, est annoncé la semaine prochaine.

Ajoutez-y les spin-off que sont Gaston Lagaffe (si, si) republié en différents formats, les aventures du Marsupilami et, plus récemment, celles de Zorglub, et vous comprendrez que Jean Dupuis a bâti un bel empire sur son héros rouquin.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.