Une «Ligne» rouge passe par chez moi!

InstallationLa Cie Kokodyniack s’immisce dans l’intimité des Genevois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ça toque. Sur le palier, trois gaillards à la dégaine d’artisans, mais que vous savez artistes grâce au coup de fil qui a annoncé leur visite. Dans leur barda, des sangles, des trépieds, des outils, et surtout ce rouleau de ruban rouge qu’ils sont venus étendre à travers votre logis. Pourquoi vous – en l’occurrence l’auteure de ce reportage «maison»? Parce que le hasard vous a placé(e) sur le parcours de La Ligne (lire notre édition du 31 octobre), ce portrait de Genève aussi ambitieux que tentaculaire commandité par le Théâtre Saint-Gervais à la compagnie Kokodyniack.

Avant de franchir votre seuil, Jean-Baptiste Roybon, Basile Lambert et Alban Kakulya ont initialement déplié deux plans contigus du canton, à l’échelle de 1: 25 000, sur lesquels ils ont tiré un trait à partir de la plaine de Plainpalais. Filant, au sud, vers le Salève, au nord, jusqu’aux environs de l’aéroport. Cette droite suit la trajectoire fictive du personnage de Frankenstein tout en traçant, à la surprise générale, la tangente exacte de l’accélérateur de particules du CERN. Voilà qui dote nos arpenteurs d’un axe thématique pour aller au contact de la population: le défi prométhéen.

Vingt points sur la carte

De quoi orienter les interviews auxquels ils vont soumettre les personnes cueillies au fil de leur cordeau. La position de celui-ci a entre-temps été reportée sur le logiciel Google Earth, histoire d’en obtenir une vision plus précise. Ce faisant, ils ont constaté à quel point la cartographie traditionnelle repose sur des conventions – et combien de petits compromis avec le terrain s’avèrent nécessaires à quiconque veut y dessiner des frontières rectilignes.

Ainsi munis de leur itinéraire, de leur fourbi et des droits délivrés par les autorités compétentes, les trois compères choisissent une vingtaine de points sur le territoire, où ils installent partie ou toute la Ligne – soit, au maximum 50 mètres de satin carmin enjambant le Rhône, au minimum 1,5 au beau milieu d’une cuisine. Diversité garantie: ces lieux englobent une boulangerie, une serre, un skatepark, aussi bien qu’une ambassade ou une organisation internationale.

Les bras et la langue

Ou encore chez bibi, où le fil rouge s’étire de l’angle d’une fenêtre donnant sur la rue au cadre d’une porte de salle de bains, une autre lourde ayant été retirée de ses gonds afin de permettre les prises de vues. Elément essentiel du processus de création, photos et vidéos relaient en effet le projet sur kokodyniack.ch, de même qu’elles alimenteront deux expositions prévues au printemps, l’une au théâtre où se donnera le spectacle issu de l’expérience, l’autre dans l’espace urbain que cette dernière aura couvert.

Dans mon salon, une fois que les biceps ont fini de fixer la bande, ce sont les muscles linguaux qui s’activent. Comme les seize autres intervenants dont les propos composeront le texte de la pièce de théâtre créée en mai prochain, je suis censée dérouler le récit de ma vie, délicatement propulsée par les dramaturges. «Où commence votre histoire?» lancent-ils de leur canne à pêche. A quoi les interrogés répondent généralement par un flot ininterrompu. L’enregistrement donnera lieu à une transcription reproduisant jusqu’au plus infime bégaiement. Les mille pages obtenues au total seront ensuite découpées comme le liseré tendu au bout du lac, et recomposées, puis interprétées sur scène par les artistes. (TDG)

Créé: 24.11.2016, 19h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Matin et 20 Minutes regroupés
Plus...