Passer au contenu principal

La nounou tueuse de Leïla Slimani remporte le Prix Goncourt

L’auteure remporte la récompense littéraire suprême avec «Chanson douce». Réaction de Pierre Assouline, juré du Goncourt.

Leïla Slimani attablée avec le jury du prix Goncourt et entourée par les médias au Drouant.
Leïla Slimani attablée avec le jury du prix Goncourt et entourée par les médias au Drouant.
EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON

C’est avec son deuxième livre, Chanson douce, que Leïla Slimani a remporté le Prix Goncourt, ce jeudi 3 novembre 2016 à Paris. A 35 ans, l’auteure franco-marocaine n’est ni la plus jeune à recevoir la suprême distinction de la littérature française – Jean-Louis Bory avait 26 ans lorsqu’il était primé en 1945 pour Mon village à l’heure allemande – ni, fort heureusement, la première femme. Elle en est la douzième (en 113 ans). Son roman raconte comment une femme qui semblait incarner la nounou parfaite a fini par tuer les deux enfants dont elle avait la charge.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.