Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Leïla El-Wakil: une carrière au service du patrimoine

Leïla El-Wakil, ici devant le bâtiment l'Arquebuse.

Le billet annonçant votre leçon est illustré par la photo de l’intérieur d’une cuisine troglodyte. Pourquoi?

Remontons aux origines de votre enracinement genevois. Comment était perçue une écolière s’appelant Leïla El-Wakil dans la Genève des années 60?

Lauréate de deux prix au Collège, diplômée d’architecture et licenciée en lettres, vous étiez une très bonne élève…

En étudiant l’architecture, aviez-vous en tête d’en faire votre métier?

Pourquoi ne pas avoir répondu aux attentes de Claude Jaccottet, qui voyait en vous sa dauphine?

Bien employées, je suppose?

Quels combats?

La chaire d’histoire de l’architecture de l’Université de Genève a été créée pour vous. Dans quelles circonstances?

Tous les curieux du patrimoine vous connaissent à travers votre thèse «Bâtir à la campagne: Genève 1800-1860»…

C’est plus original, non?