Passer au contenu principal

Lave irlandaise sur Genève

Antigel invite «Magma Lady», la nouvelle création de l’ardente chorégraphe de Belfast, Oona Doherty.

«Lady Magma», avant l’acmé sexuel.
«Lady Magma», avant l’acmé sexuel.
LUCA TRUFFARELLI

Sur dix ans, la planète danse a connu une puissante éruption volcanique. Une explosion de lave causée par l’irruption sur la scène d’Oona Doherty, née en 1986, originaire d’Irlande du Nord – où elle s’est réinstallée après sa formation à Londres –, qui a peu à peu embrasé d’une coulée punk tant les compagnies qui l’ont engagée, les festivals qui l’ont invitée, les artistes qui l’ont assistée, et les audiences qu’elle a possédées au sens occulte du terme. Même Genève s’est avouée calcinée quand, en automne 2018, l’ADC programmait avec Les Créatives son «Hope Hunt & The Ascension Into Lazarus», fulgurante incursion dans la masculinité écorchée des travailleurs de Belfast qu’elle figurait dans un solo tellurique.

Tandis que Doherty est élue artiste associée à la Maison de la danse de Lyon en 2017, elle crée «Hard To Be Soft: A Belfast Prayer», oraison sauvage adressée à la classe ouvrière de sa ville. «J’aime Belfast car elle t’oblige à rester normal, ses artistes t’empêchent de devenir idiot», dit-elle alors. Le projet s’achevait sur la transe d’un groupe d’adolescentes, Sugar Army, qui rendait un culte à la force intrinsèquement féminine. Mais la chorégraphe, insatisfaite, décide de retravailler cette conclusion dans un «Lady Magma» tout chaud, sa première pièce pour cinq danseuses autres qu’elle-même, qu’Antigel nous sert au Lignon.

Sur un tapis baigné d’un halo rose-orange et des sons de David Holmes, les naïades contemporaines vont déployer une gestuelle libératoire façon «flower power», au point d’emporter spectateurs et interprètes dans une même bacchanale. Orgasmique, promet-on.

----------

«Lady Magma»

Salle du Lignon, mardi 28 et mercredi 29 janvier à 20h30, Plus d'informations sur antigel.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.