Passer au contenu principal

Kevin Spacey accusé, la série «House of Cards» s’arrête l’an prochain

Netflix a annoncé la fin de sa série politique, peu après que l’acteur phare a été accusé d’agression sexuelle. Le rapport de cause à effet n’est pourtant pas confirmé.

Dans la série House of Cards, Kevin Spacey joue Frank Underwood, président des Etats-Unis.
Dans la série House of Cards, Kevin Spacey joue Frank Underwood, président des Etats-Unis.
Keystone

On sait comment Frank Underwood, héros de la série politique américaine House of Cards et président des Etats-Unis, aurait réagi si son garde du corps Meechum l’accusait d’agression homosexuelle: il aurait étouffé le scandale en se débarrassant de l’indésirable nuisible, le poussant au besoin sous les rames du métro, comme il l’avait fait avec la journaliste Zoé Barnes. Et le requin autocratique aurait continué à régner en maître.

Sauf que cette histoire ne concerne pas le fictionnel Frank Underwood, mais bien celui qui l’incarne à l’écran, Kevin Spacey. L’acteur plusieurs fois oscarisé (notamment pour son rôle dans American Beauty) est à nouveau nominé cette année comme meilleur acteur dans la série House of Cards pour les Emmy Awards. Mais la sixième saison sera la dernière.

Le tournage de cette ultime saison vient de commencer et elle sera diffusée durant l’été 2018. C’est ce qu’a annoncé dimanche le groupe Netflix, producteur de la série. Après avoir rencontré un vif succès critique et public, la série s’est essoufflée peu à peu à partir de la quatrième saison. Si l’annonce de la fin de House of Cards apparaît logique, elle est intervenue quelques heures après la révélation d’agression homosexuelle commise par Kevin Spacey. Beaucoup voient donc un rapport de cause à effet entre ces révélations et l’arrêt de House of Cards, ce que la production n’a pas confirmé.

Dans la foulée des révélations sur le producteur Harvey Weinstein et le harcèlement sexuel à Hollywood, un acteur de Star Trek, Anthony Rapp, a révélé dimanche que Kevin Spacey l’avait agressé en 1986 alors qu’il n’avait que 14 ans. Ivre dans sa chambre d’hôtel, Kevin Spacey aurait placé le jeune acteur sur son lit et lui aurait grimpé dessus en lui faisant une proposition sexuelle explicite que le jeune acteur aurait refusée, se réfugiant dans la salle de bains.

Kevin Spacey a réagi sur Twitter, s’excusant pour ce comportement «horrifiant» dont il n’a, dit-il, aucun souvenir. Dans le même message, il fait son coming out, révélant qu’il a eu «tout au long de sa vie des relations avec des hommes et des femmes» – à l’instar de Frank Underwood – et qu’il souhaitait «vivre aujourd’hui en tant que gay». Cette déclaration a reçu un accueil mitigé, certains dénonçant une tentative de détourner l’attention de l’agression en révélant simultanément son homosexualité.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.