Passer au contenu principal

Jan Fabre: «Le cerveau, c'est la partie la plus sexy du corps»

Le sulfureux plasticien et metteur en scène expose ses marbres saisissants chez Bärtschi.

Jan Fabre concentre ses recherches sur le cerveau depuis plusieurs années.
Jan Fabre concentre ses recherches sur le cerveau depuis plusieurs années.
STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Dans ses mains, le cerveau devient l’empreinte du sacré. Taillé dans le marbre de Carrare, un poignard planté en son centre, il lui pousse des ailes. Là, les flèches le transpercent. Pétri d’iconographie religieuse, le plasticien et metteur en scène Jan Fabre revisite cet organe chez Art Bärtschi & Cie. Le Flamand de 57 ans, qui fit scandale en Avignon avec des masturbations en direct et fut agressé pour avoir orchestré un lancer de chats devant l’Hôtel de Ville d’Anvers, est ici en toute quiétude. Loin de la chair ruisselante qui irrigue parfois son univers, les sculptures de Sacrum Cerebrum sont d’une pureté saisissante. Le sang n’y coule que dans l’imagination du spectateur. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.