Passer au contenu principal

Huit galeries vernissent en même temps

Art Carouge déjà en tenue printanière déroule ses fastes les 2 et 3 mars.

Une céramique égyptienne contemporaine présentée par Marianne Brand au 20, rue Ancienne, dans le cadre d’Art Carouge.
Une céramique égyptienne contemporaine présentée par Marianne Brand au 20, rue Ancienne, dans le cadre d’Art Carouge.
DR

Deux fois par an, les galeries carougeoises réunies en association sous le nom d’Art Carouge créent l’événement le temps d’un week-end. Huit lieux sont concernés, parmi lesquels la galerie Aubert Jansem, 11, rue Saint-Victor. C’est l’ancienne boutique de la styliste Christa de Carouge, qui communique avec ce qui lui tenait lieu d’atelier, de l’autre côté d’une petite cour où trône un olivier dans sa caisse.

Bruno Jansem est en train de monter l’exposition du Coréen Bae Sejin, qui durera jusqu’au 23 mars. Trois œuvres sont déjà déballées. Trois objets en terre cuite grise, faits de centaines de petites pièces rectangulaires assemblées. Qu’elles forment une masse élégante autour de laquelle on peut tourner, ou qu’elles apparaissent sur des surfaces planes à suspendre au mur, ces plaquettes numérotées s’additionnent d’une pièce à l’autre. Leur totalité constituera le grand œuvre de l’artiste.

Le Parisien Bruno Jansem préside aux destinées de cette galerie depuis trois ans, avec sa femme Lorraine Aubert, une Genevoise qui a choisi de rentrer avec lui en Suisse pour y élever ensemble leurs enfants. Si Bruno n’a pas encore l’accent de Carouge, il dit déjà septante, ce qui est un bon début.

«Art Carouge propose chaque fois un événement artistique extérieur destiné à signaler nos vernissages à la population», explique le galeriste. «Cette fois-ci, ce sont des textes dits par des comédiens qui entraîneront vers nous les promeneurs du samedi et du dimanche. David Valère et ses étudiants de l’atelier d’acteurs de l’Université porteront les mots de Francis Ponge, Philippe Jaccottet, John Berger, René Char, Constantin Cavafy, Robert Desnos, Robert Filliou et Franck Etienne, de cour en allée et de place en rue.»

La galerie Marianne Brand participe bien sûr à Art Carouge, donnant à voir une nouvelle fois les créations égyptiennes de l’école de poterie fondée par la céramiste suisse Évelyne Porret dans l’oasis du Fayoum. Une exposition qui se prolongera jusqu’au 16 mars au 20, rue Ancienne.

Au 15 de la même rue s’ouvre la dernière venue dans le cénacle d’Art Carouge, la galerie Le Salon vert d’Angela Wollny. Elle y expose dès samedi les aquarelles d’Isabelle Ménéan, une artiste genevoise qui s’inspire des planches de fleurs de jadis pour créer des compositions à la limite du fantasmagorique. Jusqu’au 27 avril. Toujours rue Ancienne, mais au 29, la galerie Ligne Treize vernit les photos d’Esther Fayant. La galeriste d’origine franc-comtoise Véronique Philippe-Gache a choisi les œuvres d’une artiste genevoise dont elle a présenté le travail en 2004 et 2008. À voir jusqu’au 30 mars.

Photographie toujours, 32, rue des Noirettes, avec les images du Catalan Israel Ariño présentées jusqu’au 2 avril dans l’espace Jörg Brockmann. Noirettes, ça rime avec Charmettes, le nom d’une place carougeoise où Annick Zufferey présente jusqu’au 30 mars des bijoux contemporains signés Pia Groh, Helen Habtay et Julia Obermaier.

Rue Vautier 15, la galerie Séries Rares convie jusqu’au 30 mars Poussin et ses dessins de la tournée de Buddy et Flappo. Retour il y a 37 ans avec les personnages de cette bande dessinée que le Théâtre du Loup avait mise en scène en 1982 sous le titre de «Buddy et Flappo brûlent les planches». Gérald Poussin sera présent les 2, 3, 16 et 30 mars. Reste à présenter l’installation «Displuvium» de Renaud Defrancesco avec le collectif Fragmentin, des artistes issus de l’ECAL qui font tomber la pluie aléatoirement ou à leur rythme dans la NOV Gallery, 4, rue Joseph-Girard.

Art Carouge Les 2 et 3 mars de 11 à 17 h, artcarouge.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.