Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

La HEAD se dote d'un véritable campus urbain

Idéalement placé à côté de la gare Cornavin, l'édifice, situé au numéro 15 du boulevard, est le plus ancien du campus. Dessiné par les architectes Henri Bourrit et Jacques Simmler, il a été inauguré en 1877 et a abrité l'Ecole des arts industriels, devenue Ecole des arts décoratifs, jusqu'à la création de la HEAD il y a dix ans. Pour Jean-Pierre Greff, «ce bâtiment iconique incarne l'histoire de l'école et devait évidemment être conservé». Ses espaces seront consacrés aux étudiants en design mode et design bijou, montres et accessoires, qui l'occupent déjà. Surface utile: 3855?m2.
C'est l'architecte Jean Erb qui a réalisé en 1944 pour les usines Tavaro ce qui fut le siège de fabrication et de montage des illustres machines à coudre Elna – dont le modèle «Lotus» figure dans la collection design du MoMA (Museum of Modern Art) de New York. Cet exemple d'esthétique fonctionnelle a puisé son inspiration dans l'architecture du Bauhaus des années 1920. En mains de Bénédict Hentsch depuis 2003, la bâtisse, désormais rouge vif, a été transformée en luxueux centre culturel, l'Espace Hippomène. Les lieux abriteront, entre autres, un auditoire, une cafétéria et un plateau de tournage. Son fameux «cube» continuera d'être utilisé par la HES-SO Genève et la HEAD pour l'organisation d'événements publics.?
Implantés en face du bâtiment Elna, au 114B de la rue de Lyon, les anciens ateliers d'Hispano-Suiza ont marqué l'histoire industrielle du quartier, employant des milliers d'ouvriers jusqu'au milieu des années 1980. Il s'agit des seuls locaux qui nécessitent une rénovation. Ils seront destinés aux arts visuels. «L'édifice sera surélevé de deux étages et restructuré pour se prêter aux activités des jeunes artistes, précise Jean-Pierre Greff. Ce ne sera pas une restauration très léchée, les étudiants ont besoin d'utiliser les murs, les sols. On va laisser l'histoire du bâtiment parler.» Une partie du montant des travaux, soit environ 6,5 millions de francs, sera financée par les fonds publics (Confédération, Canton, HES-SO). Surface utile: 5635?m2.?
1 / 4

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

S'abonnerSe connecter