Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Grzegorz Rosinski signe son tout dernier Thorgal

Quelles sont les raisons qui vous poussent à passer la main?

Vous renoncez à dessiner les futurs albums de Thorgal, mais vous n’abandonnez pas totalement son univers…

Vous avez changé plusieurs fois de manière de dessiner, passant de l’encrage à la couleur directe. Aujourd’hui, les planches de Thorgal apparaissent résolument picturales. Vous cherchez tout le temps à évoluer?

De son vivant, Hergé avait clairement laissé entendre qu’il ne souhaitait pas que quelqu’un reprenne Tintin. Vous, au contraire, vous souhaitez que votre héros continue…

Quel regard portez-vous sur le travail de Fred Vignaux, votre successeur?

Le nouvel album, «Aniel», opère la jonction entre la série principale et deux séries parallèles, «Louve» et «Kriss de Valnor». Finalement, toutes ces digressions, c’était une bonne idée?

Depuis plusieurs épisodes, la saga de Thorgal devenait de plus en plus touffue. Le propos se faisait plus adulte, plus violent. Ça vous a dérangé?

Il a été question d’adapter Thorgal au cinéma puis à la télévision. Au début de septembre, Florian Henckel von Donnersmarck, réalisateur de «La vie des autres», a annoncé qu’après dix ans de lutte, il avait enfin acquis les droits de Thorgal. Votre réaction?

Votre duo avec Van Hamme, c’est vraiment fini? On murmure qu’il n’est pas impossible que vous refassiez un «one-shot» ensemble…

Thorgal tome 36, «Aniel». Ed. Le Lombard, 48 p.