Quand Grand-Mère ravive nos grands rêves

EvénementLa Géante roupille encore au Bâtiment des forces motrices. Jean Liermier nous raconte sa légende et son rôle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Mais, c’est vraiment pour de vrai?» demande une fillette à son père, au chevet de la Grand-Mère géante au Bâtiment des Forces Motrices. Exposée depuis mercredi, la monumentale marionnette de la compagnie française Royal de Luxe, qui animera Genève de vendredi à dimanche, suscite la crainte et la fascination des petits.

Raconte-moi une histoire

«On a tous un grand-parent ou un proche qui un jour a pris le temps de s’asseoir près de nous et de nous raconter des histoires.» Jean Liermier, truculent directeur du Théâtre de Carouge, a le sens de l’amorce. A l’origine de la venue des Géants à Genève, il ne tarit pas d’éloges à leur sujet, fidèle à l’enthousiasme qui le caractérise. «Le personnage de la Grand-Mère ravive les souvenirs d’enfance de chacun», assure-t-il.

L’imposante vieille dame racontera donc dès vendredi des récits ayant trait à l’histoire légendaire de Genève, dans son langage propre et aidée par un amplificateur de son, pendant que le comédien genevois Xavier Loira traduira ses dires en français. Le site www.lesgeants-geneve.ch proposera en outre une version par écrit, en allemand et en anglais notamment.

A en croire Jean Liermier, c’est surtout la légende que font naître les Géants sur leur passage qui «marque les esprits». Savamment entretenue par des indices – comme la fourchette plantée mercredi dans une voiture à Meyrin – cette légende répondrait à un «véritable besoin populaire».

«Il y a vingt-cinq ans, les Géants faisaient leur apparition au Havre, après que les habitants avaient découvert un bus tranché par un gigantesque couteau. L’explication? Le Géant commettait des déprédations dans son sommeil, raison pour laquelle il avait fallu l’attacher. Or, bientôt, le Géant disparut. Interrogé par les médias, un vieil homme avait répondu, les larmes aux yeux face à la caméra, qu’il était soulagé que le Géant se soit enfui, car il avait eu honte de la façon dont on l’avait attaché. C’est cette émotion-là, intense et communicative, qui est la vraie magie des Géants.»

Gargantua et le Léman

La concrétisation d’une parade de Géants à Genève n’a pourtant pas été évidente. Jean Liermier explique avoir «fait le paon» devant Royal de Luxe en vantant l’histoire de Genève, sa position stratégique entre l’Ain et la Haute-Savoie. «J’ai même raconté la légende populaire selon laquelle le Gargantua de Rabelais avait creusé le lac Léman pour agrandir le Rhône, qu’il trouvait trop petit pour étancher sa soif, et que les remblais déposés à côté avaient créé le Salève.»

S’en sont suivis la création d’une association, le soutien des autorités, la collecte de fonds et le sillonnage du canton à vélo pour trouver des itinéraires praticables par les Géants. Un travail bénévole qu’il a effectué sur trois ans. Mais pour lui, «il était hors de question que les Géants ne viennent pas à Genève».

Evénement

Créé: 27.09.2017, 17h54

Galerie photo

Les Géants arrivent à Genève

Les Géants arrivent à Genève Depuis mercredi matin, le public peut découvrir la grand-mère de la Saga des Géants dormant au Bâtiment des Forces Motrices. Et d'étranges événements se produisent...

Pratique

«La Saga des Géants» Du vendredi 29 septembre au dimanche 1er octobre, par tous les temps. Renseignements: 0800 909 400 ou lesgeants-geneve.ch.

Pour les perturbations sur les lignes TPG: 00800 022 021 20 ou tpg.ch/sagadesgeants

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.