Genève reçoit en 2015 les plus grands musées du monde

CongrèsLa 7e édition du congrès MuseumNext réunira, du 19 au 21 avril, 400 à 500 délégués autour des nouvelles pratiques muséales liées au numérique.

Lors du congrès MuseumNext, il sera question de l'usage des nouvelles technologies dans les musées.

Lors du congrès MuseumNext, il sera question de l'usage des nouvelles technologies dans les musées. Image: Leo Caillard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils viendront du MoMA, de la Tate Modern ou du Musée Van Gogh d’Amsterdam, et amèneront avec eux un peu du rayonnement des institutions prestigieuses pour lesquelles ils travaillent. Quelque 400 à 500 délégués des plus grands musées du monde entier se réuniront à Genève en 2015. Du 19 au 21 avril, ils donneront des conférences au BFM dans le cadre de la 7e édition du congrès MuseumNext, et travailleront en ateliers au Cercle des Bains et au Mandarin Oriental. Ils débattront de deux enjeux fondamentaux: l’avenir des musées à l’ère des technologies numériques et l’ouverture à un large public.

«Nous avons le sentiment que dans notre société, où l’on a pourtant toujours plus besoin d’art et de culture, ils font barrage. L’art reste impressionnant pour la majorité des gens», constate Philippe Mottaz, fondateur et secrétaire de Arsdigitalis, association genevoise qui travaille à «la valorisation du patrimoine artistique et culturel suisse, public ou privé, par l’utilisation des technologies numériques». Arsdigitalis est à l’origine de la tenue de MuseumNext à Genève l’an prochain. Sa présidente, Laura Schmid, renchérit: «Nous aimerions lutter contre ces réticences. Créer des passerelles. Non, on n’a pas besoin d’être sorti de la cuisse de Jupiter pour oser pousser la porte d’un musée!»

Efforts de médiation

Avant Genève, MuseumNext a pris ses quartiers à Barcelone et Edimbourg, ainsi que deux fois respectivement à Amsterdam et New Castle. «Je suis allée voir le fondateur du congrès, Jim Richardson, et je lui ai dit: Geneva needs you!» raconte dans un sourire Laura Schmid. Et Philippe Mottaz de préciser plus sérieusement: «Pourquoi un tel rassemblement d’experts en Suisse? à Genève? Il existe plus de mille musées dans notre pays. Le dynamisme de la scène artistique helvétique et genevoise est exceptionnel. En outre, de gros efforts sont faits ici en termes de médiation; le souci d’aller vers tous les publics est présent constamment et partout.»

De plus, nombreuses sont les nouvelles technologies testées dans le bassin lémanique avec succès, mises en avant par Arsdigitalis. Que ce soit au MEG (Musée d’ethnographie de Genève), à la Fondation Bodmer ou à l’EPFL, avec le projet Under One Roof, qui regroupe le Montreux Jazz Lab – valorisant le patrimoine sonore du Montreux Jazz Festival – un pavillon de démonstrations, ainsi qu’un espace Art Sciences travaillant avec la collection archéologique de Jean Claude Gandur et sur la numérisation des archives de la ville de Venise.

Autant de bonnes raisons pour MuseumNext d’élire domicile à Genève l’espace de trois jours. Le Mamco restera ouvert un soir pour l’occasion, et les délégués pourront déambuler dans le Bâtiment d’art contemporain. «Nous travaillons aussi sur une ouverture des galeries d’art du quartier, annonce Laura Schmid. Nous aurions en quelque sorte notre mini-Nuit des Bains.»

Appui logistique important

Parmi les orateurs, citons du côté genevois le directeur du MEG Boris Wastiau et son collaborateur Mauricio Estrada Muñoz, chargé de l’accueil des publics, Jean-Yves Marin, du Musée d’art et d’histoire (MAH), qui accueillera les délégués, David Matthey, médiateur culturel au MAH chargé des nouvelles technologies et des dossiers liés à l’accessibilité. La directrice de l’Alimentarium de Vevey Ursula Zeller, la présidente de l’Association suisse des musées ainsi que Luc Meier, responsable du projet Under One Roof, donneront chacun une conférence, de même que Gail Dexter Lord, cheville ouvrière d’un gigantesque projet muséal à Chicago, ou David Vuillaume, président du réseau des organisations des musées européens.

Ville et Canton soutiennent le congrès – notamment en offrant une journée au BFM et le cocktail de bienvenue. Il en va de même d’une importante fondation privée genevoise, très active dans le domaine culturel. Arsdigitalis doit encore réunir 300 000 francs, à savoir la moitié de son budget global. «Le bureau des congrès de l’Office du tourisme genevois nous a apporté son appui logistique, relève avec satisfaction Philippe Mottaz, mettant deux personnes sur le dossier MuseumNext.»

Mélanie Paillard, coordinatrice de la communication pour le bureau des congrès, précise: «Nous avons organisé la visite des lieux possibles lorsque les responsables sont venus à Genève, les avons aidés à trouver les salles dont ils ont besoin et avons effectué les préréservations des chambres. Il n’y a que deux ou trois congrès culturels à Genève par an, et nous nous félicitons de la venue de MuseumNext.»

MuseumNext, congrès sur l’accueil des publics et les nouvelles technologies dans les musées, au BFM les 19, 20 et 21 avril 2015. Billets sur museumnext.com (TDG)

Créé: 11.12.2014, 16h16

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Ignazio bat Maudet
Plus...