Genève met son grain de sel dans la tournée romande de «Midi, théâtre!»

ThéâtrePendant la pause de midi, au Grütli, la comédienne et metteuse en scène genevoise Latifa Djerbi reproduit une séance collective de coaching.

V. Sergo mène une thérapie de groupe à laquelle participe L. Djerbi, une frustrée parmi d’autres en quête de bonheur.?

V. Sergo mène une thérapie de groupe à laquelle participe L. Djerbi, une frustrée parmi d’autres en quête de bonheur.? Image: JACQUELINE RICCIARDI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nous sommes tous des frustrés. Et ce n’est pas Tripes Story, la contribution genevoise au programme itinérant de Midi, Théâtre!, qui nous l’apprendra. En attendant d’en guérir, on saisit au vol la possibilité de déguster un plat du jour tout en applaudissant une brève forme théâtrale, sans décor ni éclairage, dans le foyer du Grütli – avant qu’elle s’en aille tourner dans les mêmes conditions ailleurs en Suisse romande.

Applaudir un spectacle, c’est ce qu’on croit. En réalité, après avoir collé une étiquette à son prénom sur sa poitrine et s’être déchaussé selon la consigne, on apprend qu’avec les trente autres individus assis en cercle, on a été sélectionné parmi de nombreux candidats pour participer à un stage de «décodage bio-émotionnel». Autrement dit, à une séance de thérapie collective de défrustration. Il va s’agir de respecter l’équilibre énergétique et se montrer sincère à tout prix, exige la coach en chef, aux attitudes et au discours ostensiblement calqués sur les animateurs de télé-réalité (Valentine Sergo).

Se détache bientôt de l’assistance le cas de Latifa (Djerbi, la conceptrice), mal attifée, rondelette, immigrée, et engrossée de jumeaux lors de l’unique coït de sa vie. Une frustrée au carré. Afin de la désinhiber en vue d’une rencontre avec l’âme sœur, la maîtresse de cérémonie la met à nu: sa pratique de la masturbation, son rapport à ses «airbags», sa manière d’aborder les hommes, tout sera déballé. Avec le concours improvisé de l’audience, qui joue d’autant mieux le jeu qu’il mesure la portée satirique de son hors-d’œuvre.

Tripes Story Théâtre du Grütli, rue Général-Dufour 16, jusqu’au 14 mars, 12 h, 022 888 44 88, www.grutli.ch

Créé: 13.03.2014, 13h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...