«Game of Thrones» joue avec les nerfs de son casting

TélévisionD’une mort violente à l’autre, comment les acteurs réagissent-ils à la disparition de leur personnage?

«On peut être tué à n’importe quel moment», prédisait Iain Glen avant le début de la 5e?saison de «Game of Thrones». Pour l’instant, l’acteur qui interprète Jorah Mormont (à g.) est toujours en vie. Peter Dinklage, alias Tyrion Lannister, aussi.

«On peut être tué à n’importe quel moment», prédisait Iain Glen avant le début de la 5e?saison de «Game of Thrones». Pour l’instant, l’acteur qui interprète Jorah Mormont (à g.) est toujours en vie. Peter Dinklage, alias Tyrion Lannister, aussi. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils nous avaient prévenus: cette cinquième saison de Game of Thrones allait être une hécatombe pour nos héros! L’avertissement émanait à la fois des créateurs de la série, David Benioff et Dan Weiss, et de George R.R. Martin, l’auteur des romans.

Aujourd’hui, à seulement deux épisodes de la conclusion, quelques personnages clés ont effectivement déjà passé l’arme à gauche: Mance Ryder, le chef des sauvageons, brûlé sur le bûcher, Ser Barristan Selmy, tombé en protégeant la reine Khaleesi, ou encore Mestre Aemon, de la Garde de nuit. Mais c’est maintenant que les choses sérieuses devraient commencer, avec la diffusion, lundi sur RTS Un, du neuvième épisode. Les fans le savent: la série se fait un malin plaisir de réserver ses morceaux de bravoure pour l’antépénultième volet de chaque saison: la mort de Ned Stark, la bataille épique de Blackwater, les noces pourpres, l’assaut de Castle Black…

Alors, quel sort les scénaristes ont-ils réservé à nos héros? Pas question de vous gâcher la surprise, mais c’est précisément ce que les acteurs eux-mêmes se demandent chaque année, au moment de recevoir leurs scripts – «Est-ce que je meurs cette saison ou pas?» – avant de dévorer leurs textes, angoissés, en espérant que les scénaristes les épargnent. «On peut être tué à n’importe quel moment, confirmait Iain Glen (Jorah Mormont) lors de la promo de cette 5e saison à Londres. Et même si on pense en réchapper, personne n’est à l’abri d’un changement de dernière minute.» Le pire, c’est qu’ils ne peuvent même plus se fier à la trame des romans puisque George R.R. Martin a précisé que la série s’en démarquerait maintenant franchement.

Sur le plateau, c’est d’ailleurs devenu un running gag entre les comédiens: «Alors, tu en réchappes, toi, cette année?» Même les créateurs s’en amusent. Lors du tournage de la saison 3, sachant que Peter Dinklage (Tyrion Lannister) était particulièrement tendu quant au sort de son personnage, ils lui avaient fait croire qu’il mourrait en lui faisant parvenir un faux script. Cette année, c’est Ciaràn Hinds (Mance Ryder) qui a pu apprécier l’humour particulier de David Benioff et Dan Weiss. «Avant même de me donner les scripts, ils m’ont envoyé un e-mail plein d’esprit, déclarait l’acteur au magazine Variety. Du genre «Mon cher ami, tu sais ce qu’on dit: Valar Morghulis, tout homme doit mourir, et nous t’informons juste que tu es le prochain!» Voilà.» Le personnage étant toujours vivant dans les livres, il n’a rien vu venir. Mais à l’époque où la série collait encore à leur trame, certains acteurs se ruaient sur les bouquins ou sur Wikipédia pour connaître la destinée de leur personnage aussitôt leur rôle obtenu. C’est le cas de Jack Gleeson (Joffrey Baratheon) ou de Rose Leslie (Ygrid, la sauvageonne). Tous deux avaient ainsi pu gentiment se préparer à leur issue fatale et faire leurs adieux au reste de l’équipe.

Pour Charles Dance (Tywin Lannister), c’est carrément un fan qui lui a «spoilé» la façon dont il allait être terrassé: cloué sur le trône (pas de fer, celui-là) par deux flèches d’arbalète décochées par son fils Tyrion. «Ce gars m’avait apostrophé dans la rue, raconte-t-il dans un bonus du DVD: «Bravo, Game of Thrones est une série grandiose. Et vous verrez, vous avez une mort énorme!» Moi: «Ah bon? Comment ça?» Et il m’a tout raconté… A la base, je ne savais même pas que j’allais mourir.»

Sachant que son personnage prenait de l’importance à ce moment dans les romans, Ian McElhinney (Ser Barristan Selmy) se réjouissait du tournage de cette 5e saison. Sauf qu’en recevant son planning, il a commencé à tiquer en le voyant si restreint. Effectivement, les créateurs avaient décidé de ne pas suivre le livre et de faire mourir son personnage. «Je leur ai donné de solides arguments en expliquant pourquoi je pensais que Barristan était important dans l’histoire de Daenerys, a-t-il expliqué au Huffington Post, et qu’il devait survivre… Ils n’ont rien voulu entendre.»

Triste ironie, il y a malheureusement aussi ceux qui meurent pour de vrai. En août dernier, durant le tournage de cette saison, J.J. Murphy, 86 ans, décédait quatre jours seulement après le début de ses prises de vues. On l’a brièvement aperçu dans le deuxième épisode, où il interprétait le plus ancien soldat de la Garde de nuit. Là, au moins, les scénaristes n’y sont pour rien.

«Game of Thrones» RTS Un, lundi 8 juin, 23 h 25

Créé: 05.06.2015, 15h47

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...