Gael García Bernal, un retour remarqué à Genève

CinémaLa star est venue pour la deuxième fois au FIFDH défendre une cause qui lui tient à coeur.

Gael Garcia Bernal mardi à Genève.

Gael Garcia Bernal mardi à Genève. Image: LAURENT GUIRAUD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est mardi soir que le débat sur le Mexique, la violence qui le traverse et l’impunité qui s’y dessine a eu lieu à l’Espace Pitoëff. Parmi ses intervenants, une star, le comédien et réalisateur Gael García Bernal. Arrivé le matin même de Buenos Aires, jet-laggé, l’acteur a tenu une conférence de presse dans la journée. «Il y a des endroits à Mexico où on ne peut même plus se rendre, même pour travailler», témoigne-t-il. Après ce raout, le comédien de 39 ans accorde quelques entretiens individuels, veut connaître notre avis sur son dernier film, ce Museum que nous avons pu visionner à Berlin, et prend le temps de poser pour une photo. «Je n’ai pas l’ambition d’une carrière hollywoodienne. Du moins plus aujourd’hui. Je pense que les meilleurs films que j’ai tournés sont derrière moi.» Mais lorsqu’on lui demande lesquels sont les meilleurs, il botte en touche. «Entre Amores perros d’Iñarritu et Museum, dirais-je.» C’est-à-dire entre son premier et son dernier film! C’est la deuxième fois qu’il vient au festival. Et sans doute pas la dernière. (TDG)

Créé: 14.03.2018, 18h43

Articles en relation

Aïssa Maïga, un visage qui illumine le FIFDH

Cinéma La comédienne fait partie du jury fiction au festival. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Mort de Claude Goretta
Plus...