Passer au contenu principal

Fête de la musique: 25 ans sans fausse note

Ils étaient 2000 musiciens pour la 1re édition en 92; ils seront 5400 ce week-end. Souvenirs…

la Fête dans sa version actuelle, avec, en guise de point central, la scène devant le mur des Réformateurs, aux Bastions, lieu dédié aujourd’hui à la plus grande diversité de styles, du rock au classique, des musiques du monde à la chanson (Ici, le groupe Sonalp en 2013
la Fête dans sa version actuelle, avec, en guise de point central, la scène devant le mur des Réformateurs, aux Bastions, lieu dédié aujourd’hui à la plus grande diversité de styles, du rock au classique, des musiques du monde à la chanson (Ici, le groupe Sonalp en 2013
Pierre Albouy

«Je vais te lui faire sa fête à la musique…» C’est avec cette phrase faussement vindicative, parue le 20 juin 1992 dans la Tribune de Genève, que l’illustrateur Vuillemin, auteur des Sales blagues, annonçait la tenue d’un événement d’envergure sur sol genevois: lancée onze ans auparavant à l’instigation du ministre français de la culture Jack Lang, la Fête de la musique trouvait enfin sa place au bout du lac.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.