Passer au contenu principal

Féminisme et désir de plaire, un rébus insoluble?

Alexandra Camposampiero crée un autofictif et autocritique «Complexe de l’hôtesse de l’air» au Grütli.

Un autoportrait qui multiplie les prismes.
Un autoportrait qui multiplie les prismes.
ALEXANDRA CAMPOSAMPIERO

On la croit sans peine quand elle assure descendre d’une lignée de belles femmes. Avec ses airs de Maria Schneider tout juste éclose, la mutine Alexandra Camposampiero offre des atours pour le moins affriolants. Faut-il en revanche accroire son témoignage d’escort girl? De divorcée, mère de deux enfants? D’orpheline de père, violée à l’adolescence? Peu importe: la performeuse joue sans retenue sur la véracité de la représentation dans un «Complexe de l’hôtesse de l’air» reposant sur le principe de la confession intime. Un dispositif qui délègue au public le rôle tour à tour de client, de confident, d’oppresseur ou d’interlocuteur.

Accompagnée sur scène par le girls’ band formé de Simone Aubert, Colline Grosjean et Mara Krastina (alias Massicot), la Genevoise d’origine italo-marocaine remonte le temps par paliers, ponctuant l’autofiction par des éclats de rock percussifs. Son fil rouge? L’intuition que cette indécrottable volonté de plaire inlassablement dictée aux filles conduit aussi bien à la prostitution qu’à la comédie. «La transition de l’une à l’autre de ces pratiques s’est faite pour moi en douceur, écrit Camposampiero, sans que j’aie la sensation de changer de paradigme.»

Soumise à un regard masculin omniprésent, partie prenante d’une relation sadomasochiste aux hommes, elle rêve ainsi d’un affranchissement qui n’annule pas pour autant l’effort de bien faire. Quant à son spectacle, préférant l’aveu au paradoxe, le scandale à la contradiction, il manque de peu sa cible.

----------

«Le Complexe de l’hôtesse de l’air» Théâtre du Grütli, jusqu’au 22 nov., 022 888 44 88, www.grutli.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.