Expédition dans la forêt des synapses

DanseMehdi Duman et sa compagnie Divisar livrent le deuxième volet d’une trilogie traitant de la mémoire.

En quête de soi dans les profondeurs du chaos cérébral.

En quête de soi dans les profondeurs du chaos cérébral. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Chorégraphier le reflux des souvenirs. Traverser par la danse les strates mitées de l’espace mental. Telle est l’ambition du danseur et comédien Mehdi Duman dans sa trilogie «Memory», entamée l’an dernier à l’Étincelle avec un spectacle sur l’oubli et la maladie d’Alzheimer.

«Memoria» s’inscrit dans la continuité de ce premier chapitre sans cependant en dépendre. Sur scène avec son frère Nims, musicien, ainsi que le danseur Vladimir Ippolitov, Mehdi Duman, fondateur de la Cie Divisar et ancien collaborateur de James Thierrée, fraie son chemin au cœur d’un vortex qui lui échappe. Sur les talons d’un Virgile, il se laisse emporter, impuissant, au gré de connexions hasardeuses, jusqu’à ce qu’il se retrouve en face de son propre reflet. Morceau par morceau, il reconstruit alors son identité éclatée. Gestes, paroles, réminiscences lui permettent de se réorienter dans la caverne de sa mémoire.

Tout au long de l’odyssée, de part et d’autre d’un rideau de fibres optiques, les corps des interprètes épousent les circonvolutions d’un cerveau qui résiste au contrôle, se dissolvant, se déchiquetant ou se reformant au rythme d’une pulsation vitale. Soutenu par un texte, une partition et un film vidéo, l’exercice d’équilibrisme se veut poétique, entre abstraction et illustration.

«Memoria» Théâtre du Galpon, du 10 au 13 mai, 022 321 21 76, www.galpon.ch (TDG)

Créé: 08.05.2018, 17h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.