L’épave du Titanic est protégée par l’Unesco

PatrimoineGisant à 4000 mètres de profondeur au large de Terre-Neuve, l'épave du mythique paquebot est protégée depuis jeudi par la Convention de l’Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’épave du paquebot Titanic bénéficie désormais de la protection de la Convention de l’Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique, a indiqué jeudi l’organisation onusienne. Le bateau a fait naufrage il y a 100 ans après avoir heurté un iceberg dans l’Atlantique nord.

«Cent ans après avoir sombré, l’épave bénéficie désormais de la protection de la Convention de l’Unesco sur la protection du patrimoine culturel subaquatique», a indiqué l’Unesco dans un communiqué.

«Les vestiges du Titanic gisent à quelque 4000 mètres de fond au large de Terre-Neuve. L’épave se trouvant dans les eaux internationales, aucun Etat ne peut revendiquer une juridiction exclusive sur le site», a rappelé l’Organisation de l’ONU pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

«Jusqu’ici, le Titanic ne pouvait bénéficier de la protection de la Convention adoptée par l’Unesco en 2001, celle-ci ne s’appliquant qu’aux vestiges immergés depuis au moins cent ans», a souligné l’Unesco.

«Désormais, les Etats parties à la Convention pourront interdire la destruction, le pillage, la vente et la dispersion des objets trouvés sur le site. Ils peuvent prendre toutes les mesures en leur pouvoir pour protéger l’épave et faire en sorte que les restes humains soient traités dignement», a précisé l’organisation.

Déchets, fleurs en plastique

Quelque 41 Etats ont ratifié la Convention pour la protection du patrimoine culturel subaquatique, qui est entrée en vigueur le 2 janvier 2009.

Les eaux autour de l’épave du Titanic sont aujourd’hui envahies par les déchets des bateaux qui croisent dans ses parages, tandis que de nombreux plongeurs sous-marins ont laissé des fleurs en plastique, des plaques commémoratives sur l’épave.

Des expéditions sont régulièrement organisées pour ramener des pièces qui sont ensuite exposées. Des vols d’objets du navire, ramenés à la surface, parfois pour y être vendus, ont également été signalés.

Le Titanic a coulé au large de Terre-Neuve lors de son voyage inaugural de Southampton (Grande-Bretagne) à New York, après avoir heurté un iceberg dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Le naufrage a fait plus de 1500 morts sur les 2200 passagers. (ats/nxp)

Créé: 05.04.2012, 13h06

Galerie Photos

Les reliques du Titanic

Les reliques du Titanic Cent ans après le naufrage du célèbre paquebot, 5500 objets remontés des profondeurs de l'Atlantique seront mis aux enchères le 11 avril à New York.

Articles en relation

Deux expos retracent l'histoire du Titanic

Anniversaire Pour célébrer le prochain centenaire du plus célèbre naufrage du monde, deux expos, l'une à Washington, l'autre à Belfast, montrent la fascination intacte qu'exerce encore le Titanic. Plus...

Les stars de «Titanic» à Londres pour la première en 3D

Cinéma Quinze ans après la sortie du film original, le réalisateur James Cameron et deux des stars du film Kate Winslet et Billy Zane ont à nouveau foulé le tapis rouge mardi à Londres pour le lancement d’une version en 3D. Plus...

Deux villes intéressées par les trésors retrouvés sur le Titanic

Vente aux enchères Deux villes situées de chaque côté de l'Atlantique sont intéressées par le rachat des 5500 objets de l'épave du Titanic retrouvés au fond de l'océan et qui seront soumis aux enchères en avril prochain à New York. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...